blog :::

L'agenda : Les films venir (86 articles)

Daratt : le site p?dagogique

Les nouvelles du cin?ma africain sont rares, alors autant les savourer quand elles sont bonnes. Ainsi apr?s le succ?s r?cemment obtenu aupr?s du public et des enseignants par Bamako d'Abderrahmane Sissako, souhaitons une m?me carri?re au remarquable Daratt de Mahamat-Saleh Haroun (le 27 d?cembre), produit par Sissako lui-m?me. Daratt et Mahamat-Saleh Haroun viennent du Tchad, pays que la Cin?math?que des Trois Mondes (voir notre article Une filmographie africaine) d?crit en ces termes :
"Depuis son ind?pendance, obtenue en 1960, le Tchad a ?t? administr? de mani?re autoritaire par les gouvernements qui se sont succ?d?s au pouvoir. Profond?ment atteint et affaibli par des conflits internes (entre Nord et Sud) et internationaux, notamment avec son voisin lybien, le Tchad n’a jamais pu d?velopper de syst?me politique stable, et encore moins d’axes de promotion durable de la culture. Si le fait religieux occupe une place essentielle dans la vie quotidienne du pays, il interf?re ?galement dans le domaine de la cr?ation artistique et notamment cin?matographique. Ainsi, le comit? islamique a-t-il prononc? contre la r?alisatrice Zara Yacoub Mahamat une fatwa condamnant violemment son film sur l’excision, diffus? ? N’Djamena en 1995."
Mais si le film de Mahamat-Saleh Haroun est hant? par la guerre civile qui ravage le pays depuis trente ans, la fable qu'il d?veloppe pourrait se passer bien ailleurs : en Afrique du Sud apr?s l’apartheid, au Rwanda apr?s le g?nocide, au Kosovo apr?s la guerre civile, bref dans tous ces pays o? se pose la difficile question de l’apr?s, o? il faut tirer un trait sur le pass? pour inventer l’avenir ; tous ces pays o? les victimes d’hier sont condamn?es ? croiser leurs anciens bourreaux, redevenus, comme le dit magnifiquement un des t?moins interrog?s par Jean Hatzfeld dans ses livres, "des gens de tous les jours".
Le jeune h?ros de Daratt ne se r?signe pas, lui, ? tirer ce trait sur le pass?, ? l'amnistie d?cr?t?e par une commission ironiquement baptis?e "Justice et v?rit?". Revolver dans la poche, il se rend chez l'homme qui a tu? son p?re pendant la guerre civile, ancien chef de guerre devenu simple boulanger. Mais la vengeance n'est pas si facile…
Retrouvez sur le site p?dagogique Daratt un dossier d'accompagnement r?alis? par deux enseignantes de Lettres et de Philosophie, qui propose une s?rie d'approches th?matiques et formelles ("Atim, un Hamlet ? rebours", "Justice et v?rit?", "Polyphonie du silence"…), ainsi qu'un choix de textes litt?raires (Shakespeare, Hugo, Sartre, Jean Hatzfeld) et philosophiques (Nietzsche, Hegel, Jankelevitch, Foucault) pour mener une r?flexion autour du film de Mahamat-Saleh Haroun.
Le site donne ?galement la liste d'une s?rie d'avant-premi?res (publiques) en pr?sence du r?alisateur et d'intervenants ext?rieurs, parrain?es par la F?d?ration Internationale des Droits de l'Homme et Z?rodeconduite.net : ? Lyon le 13 d?cembre, ? Strasbourg le 14, ? Nantes le 20…

> Le site p?dagogique Daratt

Posté dans L'agenda par le 12.12.08 à 09:23 - 6 commentaires

Le Darcy nouveau arrive : Orgueil et Pr?jug

raisonsentiments.jpg

Apr?s l’adaptation d’Oliver Twist par Roman Polanski, les anglicistes seront encore ? la f?te d?but 2006 : alors que le cin?aste culte Terence Mallick r?interpr?tera la relation entre John Smith et la belle Pocahontas dans Le Nouveau Monde (sortie le 15 f?vrier), l’anglais Joe Wright nous livre le 18 Janvier une nouvelle adaptation du classique de Jane Austen, Orgueil et Prejug?s. Serait-ce le retour en gr?ce hollywoodien de la romanci?re anglaise, qui avait connu une vogue importante au milieu des ann?es quatre-vingt-dix (voir le compte-rendu du livre Jane Austen in Hollywood : "It was exhilarating, it was vindicating, it lasted about two years---the time when Jane Austen was cool.") ? En tout cas, pr?s de deux cents ans apr?s sa cr?ation, Fitzwilliam Darcy continue ? tourner les t?tes. Ses groupies ont pris d’assaut le forum Allocine pour d?battre de la question cruciale, photos ? l’appui : le Darcy 2005, Matthew Mac Fayden (aper?u dans Warriors et plusieurs t?l?films anglais) parviendra-t-il ? faire oublier le si sexy Colin Firth, h?ros de la mini-s?rie tir?e du roman par la BBC ?A vous de juger en images, en d?couvrant la bande-annonce sur le site officiel anglais (? ne pas confondre avec celui de cette version qui n’a pas connu les honneurs d’une distribution fran?aise, malgr? le commentaire ?logieux du Salt Lake Tribune : "Austen would be pleased"). Rappelons tout de m?me que c'est Sir Laurence Olivier qui avait cr?? le r?le, dans la version de Robert Z. Leonard (1940).

Posté dans L'agenda par le 09.12.08 à 14:46 - 29 commentaires

La Terre des hommes rouges : Le site p?dagogique

La Terre des hommes rouges, le site peacute;dagogique
Un anti-western ? Dans La Terre des hommes rouges, les h?ros sont indiens, les figurants sont blancs : le film de Marco Bechis (auteur notamment de Garage Olimpo, consacr? ? la dictature argentine) raconte la lutte des Indiens Guarani-Kaiowa pour r?cup?rer leurs terres dont les ont spoli? les fazendeiros (grand propri?taires) br?siliens au cours du vingti?me si?cle. Mais La Terre des hommes rouges d?passe le manich?isme du western et la dimension militante de son sujet : la volont? de transmettre l'esth?tique et les croyances des Guarani (on pense parfois au 10 cano?s… de Rolf de Heer), l'humour constant qui temp?re le tragique des situations, la belle musique baroque de Domenico Zipoli (un des tout premiers musiciens ? s'?tablir dans le Nouveau Monde) contribuent ? en faire une v?ritable œuvre cin?matographique.
Z?rodeconduite.net consacre au film un site p?dagogique sur lequel on pourra t?l?charger un dossier d'accompagnement complet (G?ographie). Celui-ci propose une introduction th?matique et des activit?s pour les classes de Terminale et Seconde (Un territoire en mutation / Un territoire d’in?gal d?veloppement / Un territoire face au processus de mondialisation), ainsi que de nombreux documents d'accompagnement. Le site permet ?galement de t?l?charger le Cin?classe que consacre au film le mensuel Le Monde de l'Education.

La Terre des hommes rouges, au cin?ma le 17 d?cembre
> Le site p?dagogique
> Le dossier p?dagogique
> Le Cin?classe

Posté dans L'agenda par le 08.12.08 à 19:55 - 3 commentaires

La fl?te enchant?e : le site p?dagogique

Pas trop repus par une ann?e Mozart copieusement remplie ? Esp?rons que vous avez gard? un peu de place pour le dessert. Le dessert c'est l'adaptation par le cin?aste anglais Kenneth Branagh de la Fl?te enchant?e, l'op?ra sans doute le plus populaire de Mozart.
Rompu aux adaptations shakespeariennes (du fracassant Henri V qui l'avait fait conna?tre au dernier Peines d'amours perdues, adapt? ?d?j?? en com?die musicale), Branagh s'attaque ? La Fl?te avec un m?me souci : rendre au plus grand nombre une ?uvre con?ue pour le plus grand nombre (c'est particuli?rement vrai de La Fl?te enchant?e, ?crite en allemand sur le mod?le populaire du Singspiel), en la d?barrassant d'une gangue formelle dat?e et d'une image ?litiste. Aux antipodes d'un Ingmar Bergman reconstituant dans sa version t?l?vis?e de 1976 l'atmosph?re et les artifices d'une repr?sentation th??trale, Branagh met tous les moyens du cin?ma, effets sp?ciaux compris, au service d'un spectacle total. On retrouvera ainsi l'inventivit? et l'inspiration du r?alisateur d'Hamlet.
Film r?v? pour les f?tes par son atmosph?re merveilleuse et sa port?e morale, La fl?te enchant?e (dans les salles le 13 d?cembre) constitue aussi un excellent moyen d'initier les ?l?ves de coll?ge et de lyc?e ? l'art lyrique, beaucoup plus accessible que les derni?res tentatives de "films-op?ras". C'est pourquoi nous lui avons consacr? ce site p?dagogique La fl?te enchant?e, qui propose un dossier p?dagogique de vingt pages sur les utilisations possibles du film en classe.
R?alis? par une enseignante de Fran?ais, le dossier propose ?galement des prolongements interdisciplinaires en Education musicale, Histoire des Arts et Anglais.
Le film a ?galement fait l'objet du dernier Cin?classe, le suppl?ment du Monde de l'Education ?dit? en partenariat avec Z?rodeconduite.net, qui s'interroge sur la transposition cin?matographique de l'op?ra, et ses vertus p?dagogiques.

Posté dans L'agenda par le 05.12.08 à 09:58 - 7 commentaires

La Visite de la fanfare : Site p?dagogique et projections

"Qu’est-ce qui fait la nationalit? d’un film : l’origine de son r?alisateur ? les capitaux qui l’ont financ? ? la langue dans laquelle il a ?t? tourn? ?" nous demandions-nous l’ann?e derni?re. A ces questions on pourait ajouter celle-ci : un film a-t-il besoin d’une nationalit? ? Pour concourir aux Oscars dans la cat?gorie "film ?tranger" en tout cas, la r?ponse est oui, puisque le mode de s?lection est national (un film par pays), et qu’il est d?fini par des crit?res assez pointilleux. Parmi ceux-ci figure l’obligation d’?tre "parl?" ? plus de la moiti? en langue ?trang?re (autre que l’anglais), l’intitul? exact de la cat?gorie ?tant "Best Foreign Language Film Award", "Meilleur Film en Langue Etrang?re" (voir le r?glement).
On pourra gloser sur la supr?matie culturelle que s’arroge ainsi Hollywood sur toute une aire linguistique, ainsi que sur le choix d’un crit?re aussi ?troit concernant des œuvres de l’esprit. Le r?glement a en tout cas prouv? son absurdit? avec l’exclusion du film isra?lien d’Eran Kolirin, La Visite de la fanfare, qui avait fait sensation au dernier Festival de Cannes dans la S?lection Un Certain Regard (raflant au passage le Coup de Cœur du jury, le Prix de la Critique Internationale, et le Prix de la Jeunesse). Absurde parce que ce petit bijou burlesque, pas tr?s bavard d'ailleurs, est une fable sur l’incommunicabilit? entre deux communaut?s : quand une fanfare ?gyptienne ?choue par erreur dans le bled le plus perdu d’Isra?l, quand les uns ne ma?trisent pas l’h?breu ni les autres l’arabe, comment se parler autrement qu’en anglais ?
Le film sortira le 19 d?cembre en France, et nous proposons un dossier d’accompagnement autour de ce film, t?l?chargeable sur le site p?dagogique La Visite de la fanfare. A Nantes, Strasbourg, Paris, Lille et Marseille, les enseignants sont ?galement invit?s ? d?couvrir le film lors d'avant-premi?res exclusives.

Posté dans L'agenda par le 03.12.08 à 18:44 - 4 commentaires

new site