blog :::

L'agenda : Les films venir (72 articles)

L'?v?nement 2006 : Indig?nes de Rachid Bouchareb






tirailleurs_marocains.jpgN’?taient que son ambition artistique et industrielle (un vrai "film de guerre", avec le budget correspondant) et son casting embl?matique (Sami Bouajila, Jamel Debbouze, Samy Nac?ri et Roschdy Zem, soit les quatre com?diens "beurs" les plus connus et reconnus du cin?ma fran?ais) Indig?nes de Rachid Bouchareb s’annoncerait d?j? comme l’un des ?v?nements cin?matographiques de l’ann?e 2006.
Mais les enjeux de ce film semblent devoir ?chapper au p?rim?tre des salles obscures, conform?ment d’ailleurs ? l’ambition de Rachid Bouchareb : redonner une place dans la m?moire collective aux tirailleurs africains (en montrant leur participation h?ro?que aux combats de la Lib?ration), c’est aussi r?concilier une partie de la jeunesse fran?aise avec l’histoire, la sienne et celle de son pays. Comme le r?sume tr?s bien le com?dien Jamel Debbouze, qui a fait de ce film et de son sujet un enjeu personnel (voir un article d’Alt?rit?s.org sur l'engagement du com?dien) il ne s’agit de rien de moins que d’expliquer aux jeunes issus de l’immigration "qu’ils ne sont pas l? par hasard".
Loin de la pol?mique ou de la victimisation, Rachid Bouchareb a voulu un film grand public, jouant la carte de l’?pop?e et de l’h?ro?sme ? la mani?re des films de guerre am?ricains (on pense au Soldat Ryan de Spielberg) :
? 1944-1945... Lib?ration de l'Italie, de la Provence, des Alpes, de la vall?e du Rh?ne, des Vosges, de l'Alsace (…) Cette remont?e victorieuse et meurtri?re vers l'Allemagne a ?t? le fait de la 1?re Arm?e fran?aise (…) : 200 000 hommes, parmi eux 130 000 "indig?nes" dont environ 110 000 Maghr?bins et 20 000 Africains... (…) Le film raconte l'histoire oubli?e des soldats dits "indig?nes" ? travers l'?pop?e de quatre d'entre eux. Abdelkader, Sa?d, Messaoud et Yassir (le goumier) sont des voltigeurs. R?put?s pour leur endurance, leur sens du terrain, leur courage dans le corps ? corps, on les envoie en premi?re ligne...? (extraits du synopsis officiel)
Mais il n’est pas s?r que la sortie du film s’inscrive dans un contexte aussi consensuel, tant tout ce qui touche ? l’histoire et ? l’enseignement du fait colonial (dont l’enr?lement de troupes indig?nes dans l’arm?e fran?aise est un des aspects) est devenu sensible (voir cet article de l'Express intitul? La m?moire ? vif et le r?cent dossier du Caf? p?dagogique, Enseigner le fait colonial). Le titre m?me du film a pris une connotation pol?mique que n’imaginaient sans doute pas ses auteurs, depuis la publication au printemps dernier du Manifeste des Indig?nes de la R?publique qui fait du terme l’?tendard d’une r?volte contre la perp?tuation des discriminations racistes et le "colonialisme post-colonial".
C’est dire si ce film, qui devrait susciter une tr?s forte demande chez les ?l?ves, est attendu avec int?r?t et curiosit? par les enseignants d’histoire-g?ographie. En attendant les premi?res images (dans un entretien ? Lib?ration du 21 septembre, Rachid Bouchareb parlait d’une sortie ? la date —doublement— symbolique du 8 mai, mais le distributeur annonce plut?t septembre 2006), on pourra patienter avec L’ami Yabon, projet d’une toute autre ampleur mais au sujet parall?le.

[Photo : Tirailleurs marocains, 1917. Collection Jules Gervais-Courtellemont - Cin?math?que Robert-Lynen]

Posté dans L'agenda par le 27.10.08 à 00:22 - 127 commentaires

Mon meilleur ennemi : le site p?dagogique

Trois vies et un (seul) proc?s : ainsi pourrait-on r?sumer l’itin?raire de Klaus Barbie, tortionnaire nazi c?l?bre pour son passage ? la t?te de la Gestapo lyonnaise, barbouze prot?g?e par les am?ricains ? des fins anticommunistes, puis "expert" es coups tordus et tortures diverses au service des juntes boliviennes ; avant que son pass? ne le rattrape et qu’il ne comparaisse en France lors du proc?s de 1987. Mon meilleur ennemi de Kevin MacDonald (au cin?ma le 7 novembre) s’int?resse ? ces trois vies successives, alors que celui de Marcel Oph?ls (H?tel Terminus, 1988) ?tait centr?e sur la p?riode nazie.
Dans l’introduction au dossier p?dagogique qu'il a r?alis? pour Z?rodeconduite.net, Francis Larran estime que cette diff?rence entre les deux films s’explique par un contexte historique, culturel et politique bien diff?rents : "Apr?s s'?tre longtemps int?ress?s aux grandes figures de la R?sistance, les artistes et les historiens se pr?occupent d?sormais davantage des grands criminels nazis. Si Jonathan Little, dans Les Bienveillantes, souhaite faire entrer le lecteur dans la mentalit? d'un bourreau et ainsi cr?er une identification entre lui et son narrateur SS, Kevin Macdonald suit quant ? lui le chemin parcouru par ce tortionnaire nazi durant toute la seconde moiti? du Xx?me Si?cle. (…) Cet int?r?t pour la personnalit? des bourreaux nazis se retrouve ?galement chez les historiens de la d?cennie 1990. La querelle historiographique opposant notamment C. Browning et D. Goldhagen passionne un large public, comme a pu en t?moigner l'accueil particuli?rement houleux r?serv? ? l'oeuvre de ce dernier : Les bourreaux volontaires de Hitler(1997).
Le documentaire r?pond aussi ? un objectif politique, qui se comprend ? l'aune des guerres men?es r?cemment par les Etats-Unis. K. Macdonald signe en effet un film visant ? d?noncer les abus de pouvoir et l'hypocrisie des grandes puissances. Comme Saddam Hussein, Klaus Barbie a ?t? utilis?, soutenu puis abandonn? par les Etats-Unis. Al'instar de Ben Laden dont la lutte contre l'URSS fut financ?e par les Am?ricains dans les ann?es 1980, Klaus Barbie, inscrit en 1945 ? la 239e place sur la liste des criminels de guerre nazis, fut recrut? pour ses comp?tences en mati?re d'espionnage par Washington."

Son dossier, s’appuyant sur les programmes de Premi?re et de Terminale G?n?rales, suit la chronologie du film, en traitant les questions suivantes : "Klaus Barbie, un bourreau nazi", "Klaus Barbie, un "expert" anticommuniste", "Klaus Barbie et la m?moire de la Seconde Guerre Mondiale.". Il est t?l?chargeable sur le site p?dagogique Mon meilleur ennemi o? l’on trouvera ?galement le Cin?classe ?dit? par Le Monde de l’Education.

Posté dans L'agenda par le 26.10.08 à 14:33 - 2 commentaires

Dernier maquis : le dossier p?dagogique

Un ancrage documentaire tr?s fort alli?e ? une puissance po?tique rare : l'alchimie si particuli?re du cin?ma de Rabah Ameur-Za?meche signe sa position ? part dans le cin?ma fran?ais. Apr?s la r?insertion dans sa cit? d’un d?linquant victime de la double peine (Wesh wesh, qu’est-ce qui se passe ?, 2002), le retour au ? bled ? (un petit village alg?rien) du m?me personnage (Bled number one, 2006, dossier disponible sur le site Lyc?ens au cin?ma), Dernier maquis, pr?sent? ? la Quinzaine des R?alisateurs du dernier Festival de Cannes, nous raconte les d?m?l?s salarieux et religieux d’un patron musulman (et pros?lyte) avec ses employ?s.
De par sa puissance d'?vocation et sa richesse th?matique le film nous a paru justifier un travail approfondi : c'est pourquoi nous lui consacrons un dossier p?dagogique, t?l?chargeable sur le site p?dagogique du film. Divis? en deux parties, celui-ci propose une introduction th?matique puis une s?rie d'activit?s en Lettres, Philosophie et SES. Le corrig? de ces activit?s sera disponible dans le Club Enseignant Z?rodeconduite.net ? partir du 17 octobre.

Dernier maquis de Rabah Ameur-Za?meche, le 22 octobre au cin?ma

> Le site p?dagogique du film?

Posté dans L'agenda par le 14.10.08 à 00:33 - 3 commentaires

Cin?classe : Mon meilleur ennemi

Vingt ans apr?s son proc?s, la figure de Klaus Barbie continue de fasciner : le r?alisateur Kevin Macdonald, apr?s s’?tre attaqu? sous l’angle de la fiction au dictateur Idi Amin Dada, lui consacre son nouveau documentaire, Mon meilleur ennemi (au cin?ma le 7 novembre).
Le Monde de l’Education d?die son nouveau suppl?ment Cin?classe (dans le n? 362 d'octobre) au film et ? ce "diabolique enfant du si?cle", fid?le serviteur de Hitler rest? jusqu’au bout fid?le ? ses convictions.
Sans n?gliger les autres aspects de sa sinistre carri?re, le dossier de Christian Bonrepaux s’int?resse plus particuli?rement ? la probl?matique du proc?s de 1987, interviewant pour ce faire le magistrat Denis Salas, historien de la justice auteur notamment de Barbie, Touvier, Papon, des proc?s pour la m?moire (Editions Autrement, 2002).
Celui-ci rappelle que si le proc?s Barbie a fait date, c’est qu’il ?tait le premier instruit pour crimes contre l’humanit?, avant ceux de Touvier et Papon. Il en souligne ?galement la dimension p?dagogique, qui correspond ? la strat?gie mise en œuvre par l’association des fils et filles de d?port?s de Serge Klarsfeld : il s’agissait de faire d’abord le proc?s de la Gestapo (Barbie), puis celui de la Milice (Touvier), et enfin celui de l’administration de Vichy (Papon)… Et d?crypte la strat?gie de d?fense de l’avocat Jacques Verg?s, que ce dernier expliquait d?j? avec gourmandise dans le documentaire de Barbet Schroeder, L'Avocat de la terreur.
D’ici ? la sortie du film, on pourra d’ailleurs profiter des rediffusions de la captation du proc?s par la cha?ne Histoire, et de cet int?ressant dossier propos? par l’hebomadaire Teledoc du CNDP.

Posté dans L'agenda par le 09.10.08 à 19:30 - 1 commentaire

Cin?classe : Bamako

Le Monde de l'Education et Zerodeconduite.net sont heureux d'annoncer la parution du second num?ro de Cin?classe, consacr? ? Bamako d'Aberrahmane Sissako, dans les salles ? partir du 18 octobre (voir notre article sur le film lors du Festival de Cannes). Cin?classe est un suppl?ment de huit pages r?alis? par Le Monde de l'Education, en partenariat avec Zerodeconduite.net, et broch? ? l'int?rieur du mensuel de r?f?rence du monde ?ducatif.
Au menu, un d?cryptage cin?matographique du film, entre documentaire et fiction (rubrique "Education ? l'image"), une confrontation avec les programmes du secondaire ("De la salle ? la classe") notamment de SES et de G?ographie, quelques rep?res chiffr?es et ressources compl?mentaires.
Mais le plat de r?sistance est constitu? par un copieux entretien avec la g?ographie Sylvie Brunel, qui conna?t bien son sujet puisqu'avant d'enseigner la g?ographie du d?veloppement (Montpellier-III, IEP Paris), elle a exerc? dix-sept ans dans l'action humanitaire (? M?decins sans fronti?res puis Action Contre la Faim).
Ce dossier sera bient?t (? partir du 9 octobre) compl?t? par un mini-site p?dagogique Bamako sur Z?ro de conduite.net pr?sentant des didactisations du film en Fran?ais (la rh?torique de l'argumentation, l'apologue), en SES, G?ographie et ECJS (sur le th?me de la mondialisation).

Posté dans L'agenda par le 06.10.08 à 20:30 - 2 commentaires

new site