blog :::

Sur le web : Vieux films et bonnes ressources (84 articles)

As I lay dying : le site p?dagogique

As I lay dying

William Faulkner, le "stream of consciousness", 59 chapitres et 14 narrateurs diff?rents : le moins qu'on puisse dire est que James Franco, acteur star (127 heures, Le Monde fantastique d'Oz, La Plan?te des Singes : les origines) et r?alisateur ?mergent, n'a pas eu froid aux yeux en s'attaquant ? ce monument de la litt?rature qu'est As I lay dying de William Faulkner (publi? en 1931). Pr?sent? lors du dernier Festival de Cannes dans la s?lection Un Certain Regard, le film sortira le 9 octobre sur les ?crans fran?ais, en version originale sous-titr?e.

Le site Z?rodeconduite.net lui consacre un site p?dagogique, qui propose ? la fois un dossier p?dagogique destin? aux enseignants d'Anglais (particuli?rement ceux enseignant la Litt?rature en Langue ?trang?re aux s?ries L) et un entretien avec l'universitaire Fr?d?rique Spill, sp?cialiste de Faulkner.

As I lay dying, un film de James Franco, au cin?ma le 9 octobre

Le site p?dagogique : www.zerodeconduite.net/asilaydying

Posté dans Sur le web par le 01.10.13 à 21:32 - Réagir

Revue de web # 7 : Bouclettes, atomes et College boy?

Cheveux et cin?ma

Pourquoi Merida (personnage de Rebelle, film sorti cet ?t?) est-elle la premi?re des h?ro?nes disneyiennes ? arborer de splendides bouclettes ? Non pas pour imposer de mani?re subreptice la norme esth?tique des cheveux lisses, mais d'abord parce que c'?tait impossible ? animer, nous raconte cet article de Slate.fr ; impossible jusqu'? ce que les ?quipes de Pixar mettent au point un programme capable de rendre de mani?re r?aliste les complexes ondulations d'une chevelure boucl?e.
Il n'emp?che que dans le film les boucles de Merida sont indissociables de son caract?re frondeur et anti-conformiste, signe que le cheveu lisse est bien le mod?le culturel ultra-dominant. L'article de Slate montre que cette question apparemment futile est plus profonde qu'il n'y para?t, croisant, notamment, la question raciale : "La domination ethnoculturelle des blancs (? travers la colonisation) s'est en partie exerc?e par des crit?res physiques, comme les cheveux lisses." C'est ainsi que la coupe "afro" d'Angela Davis (voir notre dossier p?dagogique sur le documentaire Free Angela) est devenue un symbole du "black power" de la contre-culture
On renverra au documentaire de Chris Rock, Good Hair (2009) sur l'?norme "black hair business" aux ?tats-Unis, mais aussi, pour une mise en perspective dans l'Histoire des arts, ? l'exposition virtuelle de la Cin?math?que fran?aise, "Blonde-Brune, la chevelure dans l'art et le cin?ma"…

Le plus petit film du monde

A l'heure o? la course au gigantisme et au spectaculaire semble obs?der Hollywood, les ?quipes d'IBM ont tourn? et mis en ligne le "plus petit film du monde" : A boy and his Atom…(voir le making-of ici). L'esth?tique na?ve n'est pas sans rappeler le tout premier film d'animation de l'histoire du cin?ma, Fantasmagorie d'Emile Cohl (1908) ; la technique est celle du stop-motion, ou animation image par image, la m?me que celle utilis?e par Wes Anderson dans Fantastic Mr Fox (voir notre site p?dagogique) ou Ladislas Starewitch (inspiration majeure du premier) dans Le Roman de Renard (1941).
Mais ici ce sont des mol?cules de monoxyde de carbone qui ont ?t? d?plac?s par les ing?nieurs d'IBM, gr?ce ? une aiguille ultrafine et un microscope ? effet tunnel hyperpuissant (permettant d'agrandir les atomes 100 millions de fois)… On r?ve ? la suite que Jack Arnold aurait pu donner ? son g?nial L'Homme qui r?tr?cit (1958) (voir notre dossier p?dagogique Philosophie).

Le clip et la censure

Rien de tel qu'un soup?on de censure pour lancer une la pol?mique et s'assurer du relais des m?dias. C'est apr?s les propos de Fran?oise Laborde du Conseil Sup?rieur de l'Audiovisuel, et sans doute gr?ce ? eux, que le clip College Boy du groupe Indochine, r?alis? par le jeune r?alisateur qu?b?cois Xavier Dolan (Les Amours imaginaires, Lawrence Anyways), a ?t? visionn? des centaines de milliers de fois sur le web.
Dans un noir et blanc stylis? et ? l'aide d'images choc, le clip met en sc?ne le martyre d'un ?l?ve harcel? par ses camarades, jusqu'? ?tre crucifi?, puis mis ? mort. Devant ce genre d'images, ce sont toujours les m?mes questions qui se posent — les m?mes que soulevait par exemple le long-m?trage de Miguel Franco, Despu?s de Luc?a (2012), sur une trame comparable —? : o? s'arr?te la d?nonciation, o? commence la complaisance ? Comment faire la part de l'horreur, et celle de la fascination que provoquent ces images ? Comment d?noncer la violence sans participer ? sa mise en sc?ne, ?ternelle question cin?matographique ?
Dans une lettre ouverte adress?e au CSA ("L'esth?tisme de la controverse : lettre ouverte ? Fran?oise Laborde ? propos du clip pour Indochine", publi?e par le Huffington Post), Xavier Dolan d?fend la dimension ?ducative du clip. Le plus int?ressant dans son plaidoyer pro domo est sans doute l'anachronisme qu'il pointe, ? l'heure d'internet, dans le fonctionnement et les missions du Conseil Sup?rieur de l'Audiovisuel : "En effet, Madame Laborde, vous arrivez ? table pour le d?bat sur la l?gitimation de la violence ? l'?cran avec environ trente-cinq ans de retard. (…) Votre devoir, aujourd'hui, en tant que membre du Conseil de l'audiovisuel sup?rieur de France, est de r?ins?rer les attributs de votre mandat dans la r?alit? actuelle telle que red?finie par l'h?ritage de la technologie.? Or, cette technologie permet, en 2013, ? n'importe quel enfant de visionner, ? d?faut de le voir en salles, la bande-annonce de n'importe quel film class? 18 ans et plus. Il pourra ?ventuellement en voir des extraits incrust?s sur YouTube, Dailymotion, et enfin le t?l?charger une fois pour toutes sur AppleTV ou Netflix deux mois plus tard ? peine, et sans autre forme de proc?s. Aujourd'hui, les limitations de la violence sont proportionnelles aux limites que l'espace virtuel nous propose: presque aucune."?

Et aussi :

> Le cin?ma vendu ? l'industrie du tabac sur les Inrocks.com
> Peau d'?ne, Demy et le merveilleux, une exposition virtuelle de la Cin?math?que fran?aise
> Un dossier p?dagogique (Histoire) sur L'?toffe des h?ros de Philip Kaufman sur le site Cin?hig

Posté dans Sur le web par le 09.05.13 à 16:08 - Réagir

Revue de web # 6 : Musique et cin?ma, Cin?ma et gender studies, Game of thrones?

Musique et cin?ma

La musique de film (ou dans les films) est doublement ? l'honneur ? Paris en ce moment. La nouvelle exposition de la Cit? de la Musique c?l?brera jusqu'? cet ?t? les noces entre musique et cin?ma, et notamment entre compositeurs et r?alisateurs, avec une exposition intitul?e "Musique et cin?ma, le mariage du si?cle ?". Sc?nographi?e comme un plateau de cin?ma, l'exposition suit les diff?rentes ?tapes de la r?alisation du film "depuis l’?criture du sc?nario, o? elle est inspiratrice ou sujet du film, jusqu’? sa post-production, voire sa commercialisation sous forme de "chanson du film"". La Cit? de la musique propose h?las peu de contenus en ligne, si ce n'est un dossier de presse somptueusement illustr?.
A quelques stations de m?tro, le Forum des Images propose lui un cycle "En avant la musique ! Musique et soci?t? en 100 films", qui insiste plut?t sur la dimension culturelle et sociale du ph?nom?ne musical, tel qu'il a ?t? mis en sc?ne par le cin?ma : "Du Mali au Mississippi, des champs de coton au macadam des villes, des chansons populaires aux hymnes r?volutionnaires, pas une musique qui ne prenne ancrage dans une histoire, une ?poque, un territoire, et ne charrie les joies et peines de l’aventure humaine." Le Forum proposera plusieurs conf?rences dont la premi?re est d?j? en ligne : "De la culture rock au cin?ma" par le critique Thierry Jousse.

Le cin?ma d'auteur, un fantasme r?actionnaire ?

Le titre de l'interview de Genevi?ve Sellier par Sabrina Bouarour, jeune journaliste de l'Acad?mie du Monde, pourrait para?tre provocateur. Il faut dire que la pens?e de l'universitaire, l'une des rares (sinon la seule) ? aborder l'histoire du cin?ma sous l'angle des rapports de sexe (ou de "genre", comme dans les "gender studies" anglo-saxonnes), s'inscrit totalement ? contre-courant de la cin?philie fran?aise : Genevi?ve Sellier d?construit la figure tot?mique (encore dominante dans l'universit? fran?aise) de "l'auteur", qui se rapporte ? un "masculin universel" ?chappant totalement aux d?terminations sociales. Elle envisage les films, hors de tout jugement esth?tique, comme l'expression d'un imaginaire collectif, qui met en sc?ne "des lieux communs conservateurs mais aussi des conflits d'int?r?ts et des contradictions sociales". R?alis? ? l'occasion d'un colloque organis? par le Festival du films de femmes de Cr?teil, cet entretien invite ? d?couvrir les travaux de l'historienne (La dr?le de guerre des sexes du cin?ma fran?ais, 1996 — avec No?l Burch —, La Nouvelle Vague un cin?ma au masculin singulier, 2005, Le cin?ma au prisme des rapports de sexe, 2009), dont on aura un aper?u un peu plus complet dans cette conf?rence en vid?o.??

Game of thrones, mieux qu'un roman historique ?

Un peu de pop-culture maintenant, avec la s?rie du moment, Game of thrones, qui vient triomphalement d'entamer une troisi?me saison sur la cha?ne HBO aux Etats-Unis. Reprenant plusieurs articles anglais, le site Slate.fr pr?sente la s?rie comme "plus r?aliste que la plupart des romans historiques" :
"L’anihilation de l’assaut naval contre la capitale de Westeros par du liquide explosif est ainsi un parall?le ?vident avec le feu gr?geois utilis? par les Byzantins pour d?fendre Constantinople contre les arabes. Le royaume de Westeros lui-m?me rappelle l’Angleterre du Moyen-Age avec ses sept royaumes, le mur du nord est inspir? du mur d’Hadrien tandis que l’arm?e de cavaliers de Khal Drogo qui chevauchent des prairies sans fin est une r?f?rence ? l’arm?e mongole de Gengis Khan."?

Et aussi :

Les Justes de Marek Halter (1994) en t?l?chargement gratuit pendant 3 mois sur le site du CNDP, avec un accompagnement p?dagogique
— Un dossier p?dagogique (pdf) autour du film Le Premier homme de Gianni Amelio (au cin?ma depuis le 27 mars), d'apr?s le roman inachev? d'Albert Camus

Posté dans Sur le web par le 02.04.13 à 18:56 - 4 commentaires

Guerri?re, le site p?dagogique

Guerri?re

Premier long métrage du jeune réalisateur David Wnendt,? Guerrière (Kriegerin) a remporté trois distinctions en 2012 aux Lolas, les “César” du cinéma allemand : le Lola de la meilleure mise en scène et celui de la meilleure interprétation féminine pour Alina Levshin, ainsi que le Lola de bronze du meilleur film allemand. Depuis la réunification et la résurgence de la violence d’extrême droite dans l’espace public, le cinéma allemand s’est emparé du sujet de l’emprise de l’idéologie néonazie sur la jeunesse.
L’originalité de Guerri?re est sa focalisation sur des personnages féminins : minoritaires, les femmes n’en jouent pas moins un rôle croissant dans les milieux néonazis. Les configurations sociales et familiales problématiques, l’engrenage de la violence, l’attrait de la contre-culture et de la musique (composée spécialement pour le film) devraient offrir autant de sujets de réflexion motivants pour les élèves.
Z?rodeconduite.net propose un dossier p?dagogique autour du film, destin? aux enseignants d'Allemand, qui permet d'aborder ces th?matiques en classe, et de tirer le meilleur parti du visionnage du film.

Guerri?re de David Wnendt, au cin?ma le 27 mars

> Le site p?dagogique Z?rodeconduite.net

Posté dans Sur le web par le 12.03.13 à 14:14 - 14 commentaires

Revue de web # 4 : Bayeux, Schl?ndorff, philo et Bollywood?

Le Festival T?l?rama
Bien ancr? dans le paysage cin?matographique de l'art et essai, le Festival T?l?rama donne l'occasion de voir ou revoir les meilleurs films de l'ann?e : une quinzaine de longs-m?trages dont Camille redouble,? Oslo 31 ao?t, Les Adieux ? la reine, Amour, Dans la maison… Cette ann?e, l'hebdomadaire propose en plus des petits "bonus" ?ditoriaux autour des films du Festival : la BO de Moonrise Kingdom, la voix-off de Tabou, l'image d'Holy Motors. On signalera particuli?rement la relecture du film Take Shelter par le peintre Olivier Masmonteil, qui relie les cieux mena?ants du film de Jeff Nichols ? l'histoire de la peinture (des peintres am?ricains de la Hudson river school jusqu'? La Temp?te de Giorgione)…

L'art et la technique
La technique, c'est abscons, ennuyeux, inaccessible ? Pas quand le magazine T?l?rama, encore, a la bonne id?e de donner la parole ? l'ing?nieur Jean-Pierre Beauviala, qui ? la t?te de la soci?t? Aaton, d?veloppe depuis trente ans des outils de pointe pour les chef-op?rateurs et les ing?nieurs du son. L'ing?nieur, qui vient de sortir sa premi?re cam?ra num?rique, explique par quels proc?d?s il a tent? de retrouver la texture singuli?re de l'image argentique, avant de donner la parole… au cin?aste Jean Renoir. Dans un entretien accord? ? Jacques Rivette, celui-ci (dont un film vient de relater les d?buts sous les auspices paternels) illustre l'?volution des techniques cin?matographiques vers plus de r?alisme (un d?bat qui ne date pas d'hier comme on le voit) par une tr?s belle analogie avec l'art de la tapisserie.

Volker Schl?ndorff et Jean-Pierre Denis ? Compi?gne
L'an dernier, le Festival du film d'Histoire de Compi?gne interrogeait longuement le cin?aste Bertrand Tavernier sur son rapport ? l'histoire. Cette ann?e, autour du th?me "Les ann?es noires, les ann?es 40", ce sont deux entretiens (r?alis?s par l'historien Laurent V?ray) que le Festival met en ligne, en partenariat avec le CRDP d'Amiens : le cin?aste Volker Schl?ndorff (invit? d'honneur du Festival 2012) revient sur plusieurs de ses grands films notamment Le Tambour d'apr?s G?nther Grass ; Jean-Pierre Denis, pr?sente longuement son r?cent film Ici-bas, sur la d?lation sous l'Occupation, avant de revisiter sa carri?re commenc?e avec la chronique Histoire d'Adrien.

La philosophie ? coup de Bollywood
Enseignant de philosophie ? Bruxelles, Fran?ois Jourde explore des "m?thodes alternatives" pour travailler contenus et des comp?tences scolaires de mani?re ludique : ?critures de "slogans publicitaires" philosophiques, publications sur les m?dias sociaux, interviews imaginaires, bandes-annonces d'ouvrages philosophiques, etc (toutes ces initiatives sont pr?sent?es et partag?es sur son blog). Il pratique ?galement le "d?tournement bollywoodien" : ou comment faire retenir aux ?l?ves les principales notions de la pens?e platonicienne ou marxienne en d?tournant des sc?nes de films indiens. [ressource signal?e par le Caf? p?dagogique]

?

Posté dans Sur le web par le 23.01.13 à 09:15 - 24 commentaires

new site