blog :::

Sur le web : Vieux films et bonnes ressources (68 articles)

4 mois, 3 semaines? : le site p?dagogique

Il y a maintenant pr?s de trois mois qu'est sorti 4 mois, 3 semaines et 2 jours, et le souvenir d'Otilia et Gabita n'est pas pr?s de nous quitter. Plut?t bien accueilli par le grand public malgr? un r?alisateur inconnu et sujet difficile, le film a ?t? ?galement adopt? par les enseignants, et ce en d?pit de la pol?mique initiale (qui aura au moins eu comme effet positif de faire parler du film). Ainsi, le choix du jury du Prix de l'Education Nationale (qui avait h?sit?, comme nous le racontait Vincent Marie, avec un autre tr?s beau film, La Visite de la Fanfare) appara?t avec le recul d'une vraie pertinence.
En pr?vision de la parution du DVD p?dagogique du film dans la collection A propos de (en avril 2008), le CRDP de Nice poursuit son travail ?ditorial avec la mise en ligne d'un site p?dagogique du film (voir ?galement celui du Quai des images). Il propose un certain nombre de liens vers toutes les ressources ?dit?es en ligne autour du film, mais ?galement des fiches d'accompagnement. Si l'on connaissait le travail de Vincent Marie sur l'Histoire dans le film ("Les histoires dans l'Histoire, Raconter la Roumanie de Ceaucescu"), les trois autres fiches mises en ligne compl?tent bien les approches d?j? existantes. R?alis?es en partenariat avec des associations comme le Planning familial, elles abordent frontalement les th?matiques du film : L'avortement, le viol, et Les rapports sociaux de sexe. Chaque fiche fait le point sur le sujet, fait le lien avec le film, et donne quelques indications bibliographiques pour aller plus loin. L'ensemble sera tr?s utile aux enseignants pour r?pondre aux questions des ?l?ves, et pour un travail sp?cifique par exemple avec les sections m?dico-sociales.

Posté dans Sur le web par le 11.12.08 à 22:06 - Réagir

Retour de croisade : Kingdom of Heaven


kingdom.jpgKingdom of Heaven de Ridley Scott caracole depuis quelques semaines en t?te du classement des meilleurs ventes de DVD. Profitons-en pour faire un petit inventaire des ressources disponibles en ligne sur ce film qui a fait l’objet de notre S?ance du mois de juin.
Pour commencer par un simple point de vue critique, on pourra confronter l’article plut?t laudatif du site Herodote.net ? l’opinion beaucoup plus s?v?re des Caf?s G?ographiques. On entrera ensuite dans le vif du sujet avec l’?tude circonstanci?e de Nicolas Smaghue sur le site Histoire-G?ographie de Lille (Kingdom of Heaven : histoire ou spectacle ?). Il critique les approximations historiques du sc?nario (qui propose notamment une vision assez id?alis?e des relations entre communaut?s), tout en soulignant la qualit? de la reconstitution des lieux (J?rusalem mais aussi le ch?teau de Kerak) et des techniques de combat de l’?poque, et propose une utilisation en seconde. Pour une utilisation au coll?ge en cinqui?me, on renverra ? notre propre S?ance du mois (t?l?charger le pdf). Et on ira regarder cette tr?s pointue analyse en anglais du Cid d’Anthony Mann, propos?e dans le cadre d’une classe europ?enne par le site acad?mique de Bourgogne.
Enfin on approfondira avec l’utilisation que nous proposions en lettres (pdf) en seconde et premi?re (sur l'?criture du spectaculaire, "le regard de l’autre", "les Lumi?res et l’apologue"), en nous appuyant sur des passage de la Vie de Saint Louis de Joinville, et avec le magnifique mini-site consacr? par la BNF ? la G?ographie d’Al Idr?s?, manuscrit du XII?me si?cle qui propose "une exploration du monde par un savant arabe vivant ? la cour cosmopolite du roi normand Roger II de Sicile" (voir dans les pistes p?dagogiques le chapitre consacr? aux croisades).

Posté dans Sur le web par le 05.12.08 à 19:46 - Réagir

Les historiens aiment Stallone

Serait-ce le come-back de Sylvester Stallone… et des grandes ic?nes de l'Am?rique reaganienne ? Alors que l'on annonce les suites respectives aux sagas Rocky et Rambo, les enseignants d'histoire s'int?ressent de pr?s aux originaux, tourn?s et sortis au tournant des ann?es 70 et 80. Ainsi, apr?s notre s?ance du mois d'octobre, qui relisait le sc?nario du premier Rocky ? la lumi?re du mod?le id?ologique am?ricain, Jean-Pierre Meyniac s'int?resse pour le site Cinehig ? Rambo de Ted Kotcheff (1983). S'appuyant sur le d?but et la fin du film, il propose un court questionnaire afin de faire mesurer aux ?l?ves la profondeur de la blessure vietnamienne dans la crise morale qui secoua les Etats-Unis ? la fin des ann?es 1970.
Le Rambo 2006, lui, a remis? au placard ses vieux d?mons (vietnamiens, russes, afghans) de la Guerre Froide, et adopt? un profil bien plus politically correct. S'il reprend du service, nous apprend en effet le synopsis du film, c'est au service d'une Organisation Non Gouvernementale, et pour lib?rer une mission humanitaire des griffes de pirates birmans : "John Rambo est engag? par une ONG pour les prot?ger des pirates Birmans durant une mission humanitaire destin?e ? aider le peuple Karen. Alors que certains des b?n?voles sont faits prisonniers, Rambo met sur pied une op?ration de sauvetage avec l'aide de mercenaires..."
De l'int?r?t historique des grandes sagas hollywoodiennes…

Posté dans Sur le web par le 07.11.08 à 21:48 - 5 commentaires

Un film dans son si?cle : Le Proc


le_proces_lahti.jpg?a s’appelle faire d’une pierre deux coups : puisque le Proc?s d’Orson Welles est au programme des classes de Terminale litt?raire (cf notre S?ance du mois de Septembre), pourquoi ne pas en profiter pour utiliser le film en cours d’histoire ?
Comme le montre Vincent Marie sur Cinehig, Le Proc?s est un mat?riau passionnant puisqu’il s’inscrit (et inscrit l’œuvre de Kafka) profond?ment dans son temps. Pour Welles, "l’histoire contemporaine a transform? la vision personnelle [de Kafka] en v?rit? universelle" et c’est l’une des directions qu’emprunte son adaptation.
La Fiche professeur analyse ainsi les marques de l’histoire contemporaine dans le film : r?miniscences des camps de concentration via l'image des justiciables en pyjama ray?, manifestations du totalitarisme (notamment la suspicion parano?aque g?n?ralis?e qui ?voque le bloc sovi?tique, mais aussi le maccarthysme), ?volution (on n’ose dire progr?s) technologique… Les quatre Fiches ?l?ves traduisent ces analyses en questionnaires, en renvoyant ? des documents historiques (photos de d?port?s) ou ? d’autres films (Brazil de Terry Gilliam, Les Temps modernes de Chaplin)…


Posté dans Sur le web par le 07.11.08 à 20:20 - Réagir

L'ami Yabon






lamiyabon.jpgUn contrepoint au pharaonique projet d’Indig?nes (voir notre article), le court-m?trage L’ami Yabon (t?l?chargeable ici) du r?alisateur Rachid Bouchareb, l’est ? plusieurs points de vue : par la dur?e ?videmment, le style (le r?alisme ?pique de la reconstitution d’?poque contre la stylisation —noir et blanc, muet— que permet l’animation), mais aussi la tonalit?.
Alors qu’Indig?nes s’attache ? glorifier de mani?re consensuelle l’h?ro?sme des tirailleurs africains, L’ami Yabon revient sur l’un des ?pisodes les plus honteux de l’histoire de l’arm?e fran?aise : la r?pression sanglante, le 1er d?cembre 1944, d’une mutinerie de tirailleurs s?n?galais r?clamant le paiement de leurs arri?r?s de soldes ; un ?pisode d?j? port? ? l’?cran par le r?alisateur —et lui-m?me ex-tirailleur— Semb?ne Ousmane (voir cette interview ? l’occasion d’une r?trospective), avec Camp de Thiaroye (1987).
Mais l’ambition historique et p?dagogique, elle, est commune aux deux projets. Elle se manifeste ici, en l’occurrence, par un site tr?s bien fait, qui outre le t?l?chargement du court-m?trage dans son int?gralit?, propose quelques ?claircissements historiques et le storyboard du film. Occasion d’amorcer, apr?s avoir resitu? l’?pisode dans son contexte et ?voqu? l’histoire des troupes coloniales, un travail sur la repr?sentation du tirailleur s?n?galais, par exemple en ECJS.
On attirera notamment l’attention des ?l?ves sur le choix esth?tique du noir et blanc, qui s’oppose ? l’image tr?s color?e (voir illustrations) du "tirailleur Banania", marque dont le slogan a donn? son titre au film. Et on pourra ?tudier avec eux l’histoire de ce st?r?otype raciste qui rendait furieux L?opold S?dar Senghor (criant sa rage de ne pouvoir "d?chirer les rires Banania sur tous les murs de France") : sur le site tr?s (trop) neutre du mus?e de la publicit?, et sur le site associatif grioo.com, qui milite contre la r?cente r?introduction du personnage (abandonn? dans les ann?es 80) dans les publicit?s Banania.
De 1915 ? nos jours l’analyse est implacable : le choix du personnage du tirailleur (avec son exotisme bon enfant et ses connotations racistes : le noir un grand enfant na?f mais plein d’?nergie), sa stylisation dans les repr?sentations successives (code couleur, traits du visage), etc.
Pour ?tayer l'analyse, ce passionnant Travail interdisciplinaire autour de l’esclavage mis en ligne par le Quai des Images, propose autour de th?mes comme "La place du Noir dans l'imaginaire occidental" et "La chanson coloniale : un concentr? de st?r?otypes" de tr?s nombreuses illustrations, textuelles, visuelles et sonores.
Quant ? la p?tition en ligne ("Non au retour de Banania"), on verra dans les commentaires laiss?s sur ce blog qu'elle ne fait pas l'unanimit?. Nombreux sont ceux qui contestant l'accusation de racisme soulignent au contraire la dimension positive du personnage du tirailleur Banania, et regrettent l'aseptisation progressive des repr?sentations. Un d?bat ? rapprocher de celui sur la censure par Warner des repr?sentations racistes dans la r??dition des courts-m?trages de Tex Avery, ?voqu? ici et d?velopp? sur le site Cinehig.

[Illustrations : rough pr?paratoire de Franck Lecavorsin pour L'ami Yabon / Publicit? Banania 1936, d'apr?s Georges Elisabeth]


Posté dans Sur le web par le 01.11.08 à 21:01 - 2 commentaires

new site