blog :::

: (6 articles)

Azur et Asmar de Michel Ocelot

Pr?sent? dans le cadre de la Quinzaine des R?alisateurs, la derni?re animation de Michel Ocelot, Azur et Asmar, magistrale mise en tableaux, offre des possibilit?s d’exploitation p?dagogique aussi riches que vari?es.
Le graphisme en 3D r?pond au d?fi du r?alisme merveilleux, en donnant ? voir un trait g?om?trique qui pr?cise les contours et cr?e une ?l?gance dans le style, et qui respecte l’imaginaire en convoquant un v?ritable festival de couleurs.
Certes, si le film se r?f?re toujours autant ? la na?vet? du Douanier Rousseau, il emprunte aussi ses bleus et sa lumi?re ? Matisse. La recherche en Arts Plastiques peut porter sur quelques temps forts (les palmeraies aux troncs comme constell?s de pierreries, qui apparaissent telles un mirage ; le palais noir et blanc de la petite princesse dont les arcs et carrelages rappellent les palais de l’Alhambra, la salle des lumi?res, v?ritable mosqu?e des djinns….).
En chantant une v?ritable ode ? la culture musulmane (programme d’Histoire-G?ographie de 5?me), l’animation suscite ? certains plans une exclamation admirative, mais le sens de l’œuvre ne saurait se r?duire ? l’esth?tique. En plein d?bat sur l’immigration choisie, le film d’Ocelot est un intelligent plaidoyer pour le m?tissage, "le tiers instruit", sans aucun didactisme. Le film ?chappe constamment ? la binarit? du titre pour entrecroiser deux destins, ce que l’analyse pr?cise des sch?mas narratif et actantiel (programme de Fran?ais de 6?me) r?v?lera. Quant au message de tol?rance, il pourra ?tre ?voqu? au d?tour de l'analyse de l’apologue (qui dispara?t des programmes de Premi?re en Lettres, mais peut se retrouver ? travers l’?tude des Contes de Perrault illustr?s par Gustave Dor?, au programme des Terminales litt?raires —on notera au passage, le costume de Prince d’Azur qui n’est pas sans rappeler celui de Jean Marais dans le Peau d’?ne de Demy—).
Michel Ocelot offre donc ? Kirikou, une descendance digne du petit personnage, en explorant l’exotisme ?ternel de contr?es lointaines, et en nous "invitant au voyage" (voir cette interview r?alis?e pendant la production du film.)

Posté dans Festival de Cannes par comtessa le 23.05.10 à 14:21 - 14 commentaires

new site