blog :::

: (1189 articles)

Souvenirs, souvenirs : Cannes par l'INA


Fid?le ? sa nouvelle politique d'ouverture au grand public (num?risation et mise en ligne depuis avril 2006 de plus de 10 000 heures d'archives t?l?visuelles et radiophoniques) et de mise en valeur de ses tr?sors (ergonomie repens?e du site, animation permanente), l'Institut National de l'Audiovisuel lance le site "Chronique d'un Festival, M?moires audiovisuelle du Festival de Cannes" ? l'occasion du 60?me Festival (qui se tiendra cette ann?e du 18 au 27 mai). Sur un ton un peu lyrique, l'?ditorial cosign? par les pr?sidents Emmanuel Hoog (INA) et Gilles Jacob (Festival de Cannes), souligne que le Festival est l'un des ?v?nements qui sont n?s avec la t?l?vision, et que celle-ci a contribu?, ? sa fa?on, ? fa?onner son aura : "La premi?re ?dition du Festival de Cannes a lieu en 1946 et le premier journal t?l?vis? est diffus? en 1949. Premi?res marches, premi?res images, premiers sons. La radio et les "actualit?s cin?matographiques" s’invitent dans le quotidien des Fran?ais, les associant ? des ?v?nements auxquels ils ne participent pas en direct : le Festival de Cannes, fleuron du cin?ma international sur le territoire fran?ais va alors faire son entr?e dans leur vie."
A la mani?re du site de la maison m?re, Chroniques d'un Festival pr?sente ainsi ses 1500 archives t?l? et radio sur un mode ? la fois dynamique (la "une" est renouvel?e r?guli?rement) et impressionniste (les "carnets de cin?ma", s?lections th?matiques ou subjectives). On avouera notre pr?f?rence pour la fresque interactive qui a le m?rite de d?passer une lecture superficielle (portant le plus souvent sur le folklore festivalier ou ses aspects les plus "glamour", les reportages restent le plus souvent anecdotiques) en resituant les extraits dans leur diachronie…
Ludique et nostalgique, le site propose en tout cas un plaisant voyage dans l'histoire du Festival, en attendant, pourquoi pas, d'en tirer une exploitation plus p?dagogique…


Posté dans Sur le web par comtessa le 11.04.07 à 15:56 - 8 commentaires

TDC : L'Histoire au cin?ma

Joliment mais paradoxalement illustr? par le minois de Kirsten Dunst en Marie-Antoinette (dont Annie Duprat dit qu'il "n'est pas un film historique au sens strict, mais une repr?sentation qui, en for?ant le trait, donne ? voir la r?alit? d'une monarchie d?pensi?re et autiste, soudainement arrach?e ? son ?l?gant d?cor d th??tre par la brutalit? de l'?v?nement"), le num?ro de TDC-Textes et Documents pour la Classe dat? du 15 mars consacre un volumineux dossier ? la probl?matique de L'Histoire au cin?ma.
Au sommaire, apr?s une longue introduction du sp?cialiste Christian Delage (qui se contente ici de r?sumer ses principaux concepts), des approches th?oriques ("Enseigner l'Histoire par le cin?ma" par Christophe Rabu), des ?tudes de cas (Marie-Antoinette, donc, mais aussi le diptyque M?moires de nos P?res/Lettres d'Iwo Jima de Clint Eastwood, Ben-Hur en poster) et des s?quences p?dagogiques (sur "Le Front populaire au cin?ma", un ?pisode de Felix le chat…)…
On signalera tout particuli?rement l'article, original et stimulant, de Rapha?lle Moine (Paris X) intitul? : "La fonction m?morielle du film d'?poque". D?finissant comme un genre ? part enti?re la "fiction patrimoniale" (qui r?unit "film historique" et "film en costume"), elle analyse sa (re)naissance au d?but des ann?es 1980, apr?s une ?clipse d'une vingtaine d'ann?es, (les Jean de Florette, Cyrano de Bergerac, Germinal… "ont [alors] pour mission d'?tre le ciment d'une nation ?branl?e par les premiers ?checs de la politique sociale de la gauche" mais sont aussi "les ambassadeurs de l'identit? nationale ? l'?tranger"…), et un succ?s qui semble ne pas devoir se d?mentir ? l'or?e du XXI?me si?cle :
"L'extension et le succ?s du patrimoine comme bien commun qui scelle une identit? collective ont ?t? mis en rapport par les sociologues avec les destabilisations identitaires contemporaines, la mondialisation, la fin des Etats-Nations. De quelque mani?re —c?l?bratoire, nostalgique ou critique— qu'elles investissent le pass?, les fictions patrimoniales ont ainsi, elles aussi, pour fonction de contenir l'angoisse commune d'une discontinuit? insens?e, de procurer l'illusion de la p?rennit? en fixant le pass? dans le pr?sent qui le conserve pour le futur."

[TDC, L'Histoire au cin?ma, N? 932, 15 mars 2007]

Posté par Val?rie M. le 04.04.07 à 16:47 - 8 commentaires

Laissez-les grandir ici !

On a dit que la culture ?tait le grand absent de la campagne ?lectorale (cf La culture, oubli?e du d?bat ?lectoral sur Telerama.fr). Qu'? cela ne tienne, ce sont les artistes, en l'occurence les cin?astes, qui se rappellent aujourd'hui au bon souvenir des politiques. Et pas pour d?fendre des revendications corporatistes ou simplement sectorielles, mais au service d'une cause qui touche ?galement les enseignants de pr?s : le Collectif des cin?astes pour les "sans-papiers" apporte son soutien au R?seau Education Sans Fronti?res, via une p?tition et un court-m?trage (Laissez-les grandir ici !) d'ores et d?j? visible sur Internet (ici, sur les sites de vid?o en ligne, sur le site de RESF), et qui sera diffus? ? partir du 7 mars dans plus de 400 salles du r?seau Art et Essai.
Voici un extrait du manifeste qui pr?sente la d?marche : "Pour r?aliser ce film, nous nous sommes adress?s au R?seau ?ducation Sans Fronti?re (RESF) et ? des enseignants, qui nous ont pr?sent? certains de leurs ?l?ves, des enfants de ceux qu’on appelle "sans-papiers". Avec l’accord de leurs parents, nous avons travaill? avec eux en ateliers d’?criture. Les enfants ont racont? leurs situations, confront? leurs exp?riences. De ces ?changes est n? un texte (voir p?tition ? signer), de ce texte est n? un film. LEUR film. Une forme simple qui porte leur parole et leur histoire. Une histoire de peur et de souffrance. Les enfants ont particip? ? ce travail avec leur passion et leurs espoirs. Espoir de voir cesser l’arbitraire, qui fait toujours d’eux des enfants de "sans-papiers", des enfants de d?bout?s. Espoir de vivre sans la peur quotidienne d’?tre expuls?s. Passion d’apprendre et de grandir dans un pays qui est le leur comme il est le n?tre."

Posté dans Evènements par Zéro de conduite le 06.03.07 à 19:52 - 3 commentaires

Cin? Allemand pour les Jeunes : l'arriv

Le Festival Cinéallemand pour les Jeunes c'est comme le Tour de France : ça se termine toujours sur les Champs-Elysées. Nous n'avions pas eu l'occasion en septembre 2005 de signaler le lancement de la deuxième édition de ce festival itinérant, lancé et animé par le Goethe Institut. Saluons donc son arrivée dans la capitale, dernière des quarante villes à accueillir le festival. Cinq films choisis parmi la sélection nationale, pour la plupart inédits en salle, seront projetés en matinée et pour une séance unique au Cinéma le Balzac, du 24 au 31 Janvier. Ils font l'objet d'un substantiel accompagnement pédagogique, en langue allemande uniquement, sur le site du Goethe Institut (interviews, liens divers) : Sonnenallee, Die Blindgänger, The Edukators (Die fetten Jahre sind vorbei), Kroko, Die Spielwütigen.
Et donnons rendez-vous en septembre 2007 pour le lancement de Cinéallemand 3, qui reprendra peut-être le film La Vie des autres (Das Leben der Anderen), dans les salles le 31 Janvier.

[Photo : The Edukators de Hans Weingartner]

Posté dans Evènements par Zéro de conduite le 22.01.07 à 15:12 - Réagir

R?trospective 2006

Promis, en ce début d'année pas de "le palmarès de la rédaction", de "les tops et les flops" ou de "les dix meilleurs films de l'année"… Néanmoins, pour les nouveaux venus, les oublieux et les distraits, nous proposons un petit récapitulatif de l'année écoulée sur Zéro de conduite.net

1/ Les sites pédagogiques, tout d'abord, édités en partenariat avec les distributeurs, qui ont accompagné les sorties les plus marquantes de l'actualité cinématographique :
La Trahison de Philippe Faucon (le 25 janvier ), beau témoignage sur les appelés pendant la Guerre d'Algérie (Histoire, ECJS)
Sisters in law de Kim Longinotto et Florence Ayisi (le 8 mars), documentaire camerounais sur la justice (Histoire-Géographie, ECJS, Français, Philo)
Indigènes de Rachid Bouchareb (le 27 septembre), le film-événement sur les soldats de l'empire (Histoire, ECJS)
Le Parfum de Tom Tykwer (le 4 octobre), adaptation du best-seller de Patrick Süskind par le prodige du cinéma allemand (Français)
Bamako d'Abderrahmane Sissako (le 18 octobre), implacable procès de la mondialisation (SES, Histoire-Géographie, Français)
La faute à Fidel (le 30 novembre) de Julie Gavras, joli film sur l'éducation et la transmission
La Flûte enchantée (le 13 décembre) de Kenneth Branagh , adaptation virevoltante de l'opéra de Mozart (Français, Education Musicale)
Daratt (saison sèche) (le 27 décembre) de Mahamat Haroun Salah, fable puissante sur la vengeance et le pardon (Français, Philosophie)

2/ Sur le blog ensuite :
Rappelons d'abord toutes nos séquences pédagogiques parues de janvier à décembre (rubrique La séance du mois) : La ville dans trois films muets (Français), Les Liaisons dangereuses, Laclos et Frears (Français), L'homme qui rétrécit (Philosophie), Lettre d'une inconnue, Zweig et Ophüls (Français), Flandres (Philo), La controverse de Valladolid (Histoire, Français), Rocky (Histoire), Le Goût des autres (SES), Louis de Funès, héros français, (Histoire)…

Mais aussi les débats les plus marquants, sur Le cauchemar de Darwin, Marie Antoinette, Flandres, Borat (1 et 2), et nos coups de cœur : Ils ne mouraient pas mais tous étaient frappés, OSS 117, The Queen, Les fils de l'Homme

3/ Rappelons enfin que Zéro de conduite.net a eu les honneurs de la presse en 2006, de Télérama (Mathilde Blottière) en janvier : "En piochant intelligemment dans les films à l’affiche, il propose ressources pédagogiques, pistes de réflexion et même des cours clefs en main. Un succès qui doit beaucoup à l’ergonomie du site, qui se veut à la fois "boîte à outils et lieu de débat". La preuve est faite qu’associé à une pédagogie intelligente le grand écran peut aussi être un pupitre." à France Inter (David Abiker, Blog à part) en décembre : "Ça s’appelle Zéro de conduite, c’est animé par des profs qui ont eu la bonne idée de développer des actions pédagogiques à travers des films. C’est vraiment un blog bien fait. Ca part des disciplines enseignées à l’école et ça vous emmène au cœur d’un film."

Sur ce, nous vous souhaitons une heureuse et cinématographique année 2007…

Posté dans Sur le web par Zéro de conduite le 03.01.07 à 12:10 - 4 commentaires

new site