blog :::

: (1189 articles)

Un site sur le g?n?rique de film

generique.jpgCela pourrait passer pour un canular ou une lubie de cin?phile : un site enti?rement consacr? au g?n?rique de film. Mais quand on sait que celui-ci est r?alis? par l??quipe de la revue en ligne Cadrage (dont on a d?j? ?voqu? les r?alisations ici et ici), on a envie d?y regarder de plus pr?s.
Et on n?est pas d??u : G?n?rique Cin?ma.net est aussi superbe dans sa forme que passionnant par ses contenus. Il comble surtout un vide assez ?tonnant : alors qu?une litt?rature plus qu?abondante traite la plupart des aspects de la cr?ation cin?matographique (montage, sc?nario, lumi?re, son), il n?existe rien ou presque sur le sujet.
Le g?n?rique constitue pourtant le "lieu identitaire absolu du septi?me art", selon l?expression du r?dacteur en chef Alexandre Tylski. Ajoutons qu?il pose des questions th?oriques assez riches, qu?on l??tudie en tant que paratexte (pour reprendre l?expression de G?rard Genette), ou au contraire d?incipit?
Le site donne tous les ?l?ments pour y r?fl?chir : historique, entretiens (dont un in?dit avec le ma?tre du genre, Saul Bass), ?tudes de cas (L?Affaire Thomas Crown, Journal Intime, Sleepy Hollow) et essais (chez Hitchcock, "qu?annoncent les effets d?annonce ?"), r?pertoire de cr?ateurs, bibliographie et webographie?
Pour conclure, on dire que si l?approche est ici, comme dans les autres sites Cadrage, plut?t universitaire, elle peut inspirer l?enseignant de secondaire, qu?il soit de Fran?ais, d?Histoire ou d?Arts Plastiques. Le g?n?rique est en effet, toujours selon les mots d?Alexandre Tylski, "un des fragments esth?tiques les plus riches pour l'?tude des films, aupr?s des plus jeunes cin?philes notamment.", ce que les nombreux photogrammes illustrant le site rappellent avec force (voir notre petit montage).

Posté dans Sur le web par Zéro de conduite le 17.02.06 à 08:20 - 5 commentaires

Demandez le programme ! (f?vrier-avril)

syriana.jpgPetit tour d'horizon des sorties les plus prometteuses des prochains mois.
Le 22 f?vrier sort un film qui devrait combler les amateurs de g?opolitique et les enseignants d?Histoire-G?ographie : sur le mod?le choral du Traffic de Soderbergh dont il avait ?crit le sc?nario, Steven Gaghan a ?crit et r?alis? Syriana, passionnant thriller sur la politique p?troli?re am?ricaine. A noter que le m?me jour sort L?ivresse du pouvoir de Claude Chabrol, sans doute plus anecdotique mais consacr? ?? l?affaire Elf.
Dans la cat?gorie histoire imm?diate, on signalera aussi Shooting Dogs de Michael Caton-Jones (le 8 mars), deuxi?me film de fiction s?attaquant au g?nocide rwandais apr?s Hotel Rwanda, et Zulu love letter de Ramadan Suleiman (le 19 avril), qui traite lui de la difficile r?conciliation post-Apartheid en Afrique du Sud.
Toujours sur le continent africain, on signalera aussi deux documentaires : l?ambitieux Congo River (29 mars) du belge Thierry Michel (auteur de Mobutu, roi du Za?re) qui sur les traces de Stanley et Conrad remonte le fleuve Congo de son embouchure ? sa source ; et le tr?s ?mouvant Sisters in law *, documentaire anglo-camerounais sur deux femmes de loi qui luttent pour les droits des femmes et des enfants (le 8 mars)
Citons ?galement en vrac, pour finir, Aurore, conte dans? de Nils Tavernier (22 mars), La Plan?te Blanche, documentaire animalier de Thierry Ragobert (22 mars ?galement) et Cin?ma, aspirines et vautours de Marcelo Gomes, prix de l?Education Nationale au Festival de Cannes? 2005, pr?vu pour le 19 avril.

[Photo: Syriana de Stephen Gaghan]

* MAJ 08.03.06 : consulter le mini-site p?dagogique du film Sisters in law propos? en partenariat avec Z?ro de conduite, France 5 ?ducation et le distributeur du film

Posté dans L'agenda par Zéro de conduite le 13.02.06 à 08:30 - Réagir

Les nouveaut?s de Cinehig

corbeau2.jpgNouvelle livraison sur le site Cinehig des Clionautes, qui a quelque peu modifi? la pr?sentation de ses pages, se rapprochant du format blog.
Depuis la fin du mois de janvier ont ?t? mis en ligne plusieurs articles portant sur des films r?cents ou des classiques : deux films de Ridley Scott, Gladiator (l?arm?e romaine, en 6?me) Kingdom of Heaven (5?me : l?Eglise en Occident, 2nde : la M?diterran?e au XII?me) et (rappelons l?existence de notre s?ance du mois de juin sur ce film) ; La Chambre des Officiers de Fran?ois Dupeyron (le souvenir de la Grande Guerre en Premi?re S), Le Jour le plus long et Le Corbeau d?H.G. Clouzot (cf photo). Les articles sont courts, mais en s?appuyant sur de courts extraits (? l?exception du questionnaire sur Le Corbeau, qui porte sur l??uvre int?grale) ils permettent d?illustrer de mani?re efficace et vivante un aspect du programme.
Mentionnons ?galement un compte-rendu par Jean-Pierre Meyniac d?un atelier des Journ?es de la Durance sur les Sorties de Guerre. Dominique Chansel y proposait des analyses sur cinq films tourn?s dans l?imm?diate apr?s-guerre ou portant sur la p?riode : Allemagne ann?e z?ro de R. Rossellini, 1947, Les portes de la nuit de Marcel Carn?, (1946), Les plus belles ann?es de notre vie de William Wyler (1946), Le retour de Bortnikov (la Moisson) de Vs?volod Poudovkine (1952) et Le destin d?un homme de Sergue? Bondartchouk (1958). L?avis de Jean-Pierre Meyniac : "Les extraits de R Rossellini et W Wilder sont formidablement riches et utilisables sans retenue en classe. Je suis moins enthousiaste sur l?utilisation en classe de l?extrait de M Carn? tant il me parait surann? ! Enfin l?extrait du film de Poudovkine ne m?a pas du tout convaincu : mais ? vous de voir !
Par contre une lecture crois? des 4 extraits (? condition de r?duire chacun d?eux ? 2 minutes maximum) me parait tr?s int?ressante avec une probl?matique (plut?t en terminale) sur les lendemains de guerre."



Posté dans Sur le web par Zéro de conduite le 10.02.06 à 02:52 - Réagir

Deux jolis contes pour enfants

cachecache_09.jpgApproche des vacances scolaires oblige, deux films sortent ce mercredi qui revendiquent leur appartenance au genre du conte et se recommandent (entre autres) ? ce que les professionnels du cin?ma appellent le "jeune public" (notion extensible qui concerne ici le cycle primaire et les 6?me-5?me du coll?ge) : Cache cache d'Yves Caumon (photo) et Le Chien jaune de Mongolie de Byambasuren Davaa.
Le premier nous raconte sur un mode ludique et loufoque comment un faux fant?me et vrai farceur (l'ancien occupant qui refuse de quitter les lieux) affole une famille de n?o-ruraux. On pourra lire ce dossier-portrait sur Yves Caumon propos? par Arte-tv.com et cet entretien sybillin ("?Comment est n? ce film ? ? D'un r?ve.") accord? par le r?alisateur ? Cadrage.net.
Le second nous transporte dans les vastes ?tendues mongoliennes, comme L'histoire du chameau qui pleure du m?me auteur. On pourra d'ailleurs s'appuyer sur ce dossier Teledoc, tant les pistes qu'il pr?sente ("documentaire et fiction, le conte, le regard ethnographique") s'appliquent bien ? l'opus suivant du r?alisateur, l'int?r?t principal du film restant ?videmment la confrontation des ?l?ves et enfants avec un ailleurs g?ographique et culturel.

Posté par Zéro de conduite le 02.02.06 à 01:15 - Réagir

Le cin?ma au bac 2007 : Wong Kar Wai et Eisenstein

splash_mainimg.jpgLe programme de l'Enseignement de sp?cialit? Cin?ma et audiovisuel du baccalaur?at 2007 vient de para?tre au bulletin officiel. A c?t? de L?Aurore (Sunrise) (dossier p?dagogique en pdf) de Murnau et de L?homme de la plaine (The man from Laramie) d'Anthony Mann (voir le mini-site que lui a consacr? le Quai des Images), c'est sur le tout r?cent 2046 de Wong Kar Wai (voir photo) que les ?l?ves auront le plaisir (?!) de plancher ? l'oral.
Signalons ?galement que la sp?cialit? Histoire des arts met ? l'honneur, pour la partie ?Un artiste dans son temps?, le cin?aste Sergue? Mikha?lovitch Eisenstein (1898-1948) : "L?itin?raire et l??uvre de l?artiste seront situ?s dans leur contexte historique, politique et culturel, en prenant appui sur l?ensemble de ses films et, de mani?re privil?gi?e, sur Le Cuirass? Potemkine et Alexandre Nevski. L??tude ? conduire prendra ?galement en compte ses ?crits et ses dessins. Elle s?attachera aux sources d?inspiration d?Eisenstein, aux grandes caract?ristiques de son ?criture cin?matographique, ? ses relations avec le r?gime sovi?tique, ? sa conception du processus de cr?ation en relation avec les autres arts (peinture, architecture, litt?rature, th??tre...) ainsi qu?? la place qui lui revient dans la production cin?matographique du XX?me si?cle. Une attention particuli?re sera port?e aux relations image/son/ musique et ? sa collaboration avec Prokofiev pour la r?alisation d?Alexandre Nevski?.


Posté dans Evènements par Zéro de conduite le 01.02.06 à 00:41 - 3 commentaires

new site