blog :::

La visite de la fanfare : voyage sentimental

"Un jour, il n’y a pas tr?s longtemps, arriva en Isra?l une fanfare de la police ?gyptienne. Peu s’en souviennent, car cette histoire semblait sans importance."
La Visite de la fanfare est ? l’image de cet incipit : sa modestie cache des tr?sors. Inspir? par le r?cit autobiographique d’un dramaturge ?gyptien perdu en Isra?l, le film d’Eran Kolirin est ? la lettre un voyage sentimental (du titre du livre de Lawrence Sterne, 1768) : il met en sc?ne des personnages qui, ne trouvant pas ce qu’ils cherchent, vont trouver ce qu’ils ne cherchaient pas. Les musiciens de la "Fanfare de C?r?monie la Police d’Alexandrie", sangl?s dans leurs rutilants uniformes bleu turquoise, d?barquent ainsi dans la ville de Bet Hahtikvah, alors qu’on les attend pour l’inauguration du centre culturel arabe ? Petah Tikvah (dans son article du Monde le critique journaliste Mandelbaum fait une analyse politico-historique de ce quiproquo : "le passage d'une ville ? l'autre est aussi celui de l'Etat d'Isra?l, pass? d'une id?e en devenir ? une id?e r?alis?e, d'un id?al pionnier et socialisant ? une implantation st?rile, esseul?e…"). C’est l’occasion pour Eran Kolirin de mettre en sc?ne une s?rie de personnages hauts en couleurs, et d’exploiter tous les d?calages induits par la situation.
La Visite de la fanfare surprend et s?duit parce qu’il montre isra?liens et arabes (les personnages sont ?gyptiens, mais interpr?t?s par des arabes isra?liens) autrement que comme des ennemis irr?ductibles, mais au contraire partageant un terreau culturel commun (la musique arabe classique, le grand cin?ma ?gyptien). Timidement, maladroitement, ils essayent de surmonter la barri?re de la langue pour trouver un terrain d’entente (la musique en est un, tout trouv?) pour renouer les fils qui ont ?t? coup?s par les guerres successives, la litanie des attentats et des exp?ditions punitives.
Le film en resterait toutefois au stade du manifeste unanimiste et un peu l?nifiant s’il ne transcendait pas ses intentions par une mise en sc?ne aussi ma?tris?e qu’originale. Les premi?res sc?nes imposent un rythme et un regard (plans fixes et larges, cadres tir?s au cordeau) qui tranchent avec l’ordinaire de la production actuelle. En m?lant un souvenir de m?lo (l’influence du cin?ma ?gyptien) et des touches de burlesque (le film rend un hommage ?vident ? Jacques Tati) Eran Kolirin parvient ? un ?quilibre tr?s personnel, entre humour pince sans-rire et discr?te m?lancolie.
Nous avons consacr? au film un dossier p?dagogique destin? aux enseignants de Lettres et d’Option Cin?ma, qui explore plus en d?tail les th?mes abord?s ici ("La po?tique du d?risoire / Fronti?res / L’Histoire, pr?sente/absente / De la confusion des langues… ? la musique, langage universel / La mise en sc?ne : entre burlesque... et m?lancolie"…) t?l?chargeable sur le site p?dagogique du film. On pourra ?galement se reporter ? l’interview d’Eran Kolirin par le site Vousnousils.fr, et au dossier-DVD (payant) ?dit? par La Ligue de l’Enseignement (pour le commander).

[La Visite de la fanfare d'Eran Kolirin. 2007. Dur?e : 1 h 26. Distribution : Sophie Dulac. Sortie le 19 d?cembre 2007]

Posté dans Dans les salles par zama le 18.12.08 à 22:30

Commentaires

De Leming, posté le 19.12.07 à 10:07

excellent dossier p?dagogique, mais pourquoi les titres n'ont-ils pas d'accents ?
De &liane, posté le 19.12.07 à 16:34

une petite merveille : humour, ?motion, ?l?gance. ET puis pour une fois qu'un film qui vient de cette partie du globe ne nous parle pas de haine et de guerre !
De Anton omaz, posté le 21.12.07 à 15:25

film magnifique ? tous points de vue. Beaucoup plus convaincant qu'un autre film isra?lien qui ne m'avait pas beaucoup plus, Les m?duses?
De Hulot, posté le 21.12.07 à 18:11

bravo pour le dossier p?dagogique. Une petite remarque toutefois : vous avez l'air de consid?rer que la premi?re s?quence se passe dans un a?roport. Il s'agit plut?t d'une gare routi?re dans le film (cf le mini-car qui les d?pose dans la premi?re sc?ne), ce qui me para?t effectivement plus logique. D'ailleurs Tel Aviv n'est pas ? plus de 500 kilom?tres du Caire. C'est sans doute l'hommage tatiesque (qui m'a effectivement frapp? aussi) qui vous a induit en erreur. Amicalement et bonnes f?tes !
De lola lola, posté le 23.12.07 à 15:06

une vraie ma?trise dans la mise en sc?ne, et un sens certain du burlesque (j'adore la sc?ne de la bo?te de nuit, et celle du repas). dommage qu'Eran Kolirin n'aille pas au bout de ses id?es et de sa folie : ?a fait parfois un peu film de "bon ?l?ve", un peu appliqu?. Mais bon, c'est hisotire de faire une petite remarque, sinon c'est quand m?me un tr?s tr?s bon film.
De C?cile, posté le 23.12.07 à 18:16

Avec La Viste de la Fanfare, l'expression du burlesque atteint l'universel pour nous poser une des rares questions qui vaille la peine : comment faire pour se comprendre?
acec peu de mots et des images qui frappent l'esprit.
De mimi, posté le 27.12.07 à 17:32

g?niaaaal ce film !!! je suis une fan de ronit elkabetz : savez vous quand doit arriv? son prochain film dans les cinema francais ?
De Damien, posté le 02.01.08 à 19:59

je croyais Tati mort et enterr? NON ! il vit et il habite en Isra?l ! Plus s?rieusement ce film est d'une beaut? et d'une ma?trise ?poustouflantes, avec, ce qui ne g?che rien, une vraie tendresse pour ses personnages (aux antipodes des ricanements glauques et d?sesp?r?s de Roy ANdersson). Merci pour le dossier p?dagogique, dans lequel je me suis plong? avec int?r?t/
De Malou, posté le 06.01.08 à 16:51

Excellent film. Quelqu'un saurait-il dire le nom de la derni?re chanson et celui de son interpr?te? Merci!
De ulef, posté le 27.01.08 à 21:48

meme remarque que Malou, comment se procurer la derni?re chanson, superbe?
non je suis pas un robot, mais j'ai pas de blog!
De Pilar, posté le 06.02.08 à 14:32

Moi aussi j'ai beaucoup aim? la derni?re chanson. Je crois qu'il s'agit de Natasha Atlas mais je ne connais pas le titre. Quant au film... un petit bijou!
De cheese, posté le 11.02.08 à 21:23

Pouvez-vous me dire comment me procurer la derni?re chanson de la fanfare SVP ? Merci !
De sergio, posté le 08.06.08 à 22:10

du vrai bonheur ce film, moi il m'a fait pens? ? ce magnifique film "Liste d'attente" de (??) celui qui a r?alis? "fraise et chocolat". Je veux bien ? l'occasion que vous me donniez son nom. Merci
De philippe, posté le 06.03.09 à 16:38

j'aime beaucoup votre site , j'ai remarqu? que vous n'avez pas parl? de Caramel un excellent film sur la condition de la femme au Liban . Pourriez vous y pensez ? C'est un vrai bonheur comme la visite de la fanfare. On y parle d'amour, de sexualit? mais avec une pudeur incomparable et qui rejoint ce que beaucoup de jeunes femmes ressentent chez nous aussi.

Ph Boulnois

Dir de STUDIO CINE LIVE
De sheistel, posté le 28.05.11 à 21:59

superbe, ?mouvant ... finalement, nous avons tous les m?mes probl?mes, alors pourquoi se faire la guerre ?

new site