blog :::

Sophie Scholl, une h?ro?ne

Le mouvement de la Rose Blanche, groupe d'?tudiants ayant r?sist? pacifiquement (principalement par la diffusion de tracts appelant ? l'insurrection des consciences) au nazisme ? partir du printemps 1942, a d?j? fait l'objet de plusieurs films, notamment par Michael Verhoeven (Die Weisse Rose) et Percy Aldon (F?nf letze Tage).
Sophie Scholl les derniers jours de Marc Rothemund s'en distingue par un parti pris clair : s'attacher uniquement au personnage de la jeune Sophie (un des trois piliers du groupe avec son fr?re Hans Scholl et leur ami Christoph Probst, ce seront d'ailleurs les premiers ? ?tre arr?t?s et ex?cut?s) et aux cinq derniers jours de sa courte existence : du 18 f?vrier, o? en compagnie de son fr?re elle est arr?t?e en pleine universit? de Munich, au 22 f?vrier, date de son ex?cution par la guillotine. Le film a ainsi le m?rite de montrer longuement le face ? face entre l'?tudiante et Robert Mohr, l'agent de la Gestapo charg? de l'interroger (gr?ce aux proc?s-verbaux d'interrogatoire, retrouv?s dans les archives est-allemandes dans les ann?es 1990), ainsi que la parodie de proc?s men? par le pr?sident du Tribunal du Peuple (Volkgerichtshof) lui-m?me, Robert Freisler. Il montre ainsi deux aspects contrast?s du r?gime nazi.
En revanche en se limitant au personnage de la jeune et fr?le Sophie, le film donne une vision assez restrictive du mouvement de la Rose Blanche, et joue sur un path?tique auquel on n'est pas oblig? d'adh?rer. Le film reste toutefois recommandable en histoire et ?videmment en allemand. Pour les germanistes on conseillera le site allemand du film, parmi d'autres liens s?lectionn?s par le site Cinehig.

[Sophie Scholl les derniers jours de Marc Rothemund. Dur?e : 1h57min. Distribution : Les Acacias. Sortie le 12 avril.]

Posté dans Dans les salles par comtessa le 12.04.08 à 17:15

Commentaires

De Alou, posté le 13.04.06 à 15:20

Tr?s beau film, sujet puissant, sans dramatisme ni tristesse outranci?re. Un film simple sur une vie qui s'arr?te trop t?t. Un film pour tous les connards (excusez-moi de l'expression) qui se plaignent des manifs, qui sont toujours d?prim?s, qui se foutent sur la gueule pour des conneries, pour ceux qui ne regardent qu'au bout de leur nombril. Si tout le monde pouvait lever un peu la t?te avec l'envie d'en profiter, cela ferait peut-?tre changer les choses. Pour que rien ne s'arr?te trop t?t ; soyez heureux.
De Val?ry, posté le 15.04.06 à 18:46

Certes ce film joue sur le path?tique (mais surtout ? la fin et pas tout le long du film qui reste je trouve assez sobre) mais je trouve que le sujet est bien trait? : on peut ainsi faire comprendre ? des ?l?ves ce que veut dire r?sister sous le r?gime nazi. Si le r?alisateur a choisi le prisme de Sophie Scholl, v?ritable figure h?ro?que, l'ensemble du film propose je trouve une ?vocation assez subtile des diff?rentes attitudes possibles face au r?gime nazi pendant la guerre (cf diff?rents personnages secondaires du film). Une fin originale (dans mes souvenirs historiques, Hans et Sophie ont ?t? pendus et non guillotin?s). A conseiller donc aux ?l?ves.







De raoul, posté le 15.04.06 à 19:42

vous n'en parlez pas dans l'article, mais ce truc des "derniers jours" me fait quand m?me pas mal penser ? un autre film : La Chute? m?me fascination pour la mort dans les deux cas, qu'on soit dans l'h?ro?sation ou dans l'abjection? je ne suis pas s?r que l'Histoire ait besoin de ?a.
De marc, posté le 20.04.06 à 18:38

tr?s beau film? bien plus rigoureux ? mon avis que les films qui montrent habituellement les nazis. Ici on montre le quotidien de la r?pression (le c?t? bon p?re de famille de l'enqu?teur), ce qui n'emp?che pas son caract?re odieux et implacable. Et Julia Jentsch est remarquable, comme le reste de l'interpr?tation.
De Jurieu, posté le 21.04.06 à 09:30

les ?tudiants de la Rose Blanche ont bien ?t? guillotin?s. c'est la conclusion d'une discussion sur la liste H-Fran?ais o? certains ont soulev? le probl?me. Toutes les sources allemandes (historiens, t?moins) le confirment. L'erreur en France vient peut-?tre du texte c?l?bre de Thomas Mann pass? ? la BBC dans lequel il rend hommage aux ?tudiants "tomb?s sous la hache". Excellent film en tout cas.
De salom, posté le 24.05.06 à 01:56

je trouve le film beau dans son propos mais pas achev?. On retrouve tous les artifices d'une mise en sc?ne classique. Musique pour nous faire pleurer, suer pour le l?cher de tracts;.. le regard assez neuf est interessant, le r?gime nazie est une abomination et ceux qui le servent le sont aussi, mais ce sont des hommes. Seul la folie les diff?rencie. Je trouve le jeu julia jentsch peu convaincante bien qu'elle soit tr?s dou
De Dad, posté le 05.06.06 à 00:05

Un film int?ressant mais de facture trop classique. Il a toutefois le m?rite de faire conna?tre "La Rose Blanche" et de faire r?fl?chir : je pense, donc j'agis. Mais quelle(s) action(s) ? Prendre les armes ou prendre la plume pour r?veiller les esprits endormis ? "Tu causes, tu causes, c'est tout ce que tu sais faire", disait le perroquet dans "Zazie dans le m?tro"... Qu'aurais-je fait ? leur place ? Peut-?tre me serais-je tu ? Et vous qu'auriez-vous fait ?
De Olivier, posté le 02.07.07 à 20:07

Film magnifique et bouleversant. Je ne comprends pas en quoi le path?tisme serait en soi une tare : bien au contraire, il est l'expression de la compassion, de l'emphatie, vertues cardinales que Sophie, son fr?re et quelques autres jeunes allemands h?ro?ques ont pay?s de leur jeune vie. Gloire ?ternelle ? vous jeunes et magnifiques h?ros, ? l'heure o? nombre d'abrutis hurlent au fascisme pour tout et n'importe quoi - notamment en refusant le verdict des urnes, signe d'une d?mocratie bien vivante, salissant ainsi de leur boue vos m?moires et la vraie valeur de votre h?roisme .
De Marjorie, posté le 29.11.07 à 14:24

Oui tr?s bon film j'avoue que la coordonance des personnages est parfaitement respect
De Clara, posté le 05.03.08 à 08:22

bonjour enfant de la patrie des ange revenu de la planete Pluton J'ai apr?cier ce film divenement pr?senter avec prosp?rit? adieu enfant du tournesol perdu
De Camille, posté le 10.03.08 à 16:36

Je suis tout ? fait d'accord avec vous, madame Clara, ceci est un film tr?s instructif, qui nous fait jair de notre siege, et qui nous colle des frissons dans le dos, il est tr?s important pour moi que vous le sachiez ! Sur ce je vous souhaite de fr?tiller en le voyant! Incontestablement ! =)
De elie, posté le 26.05.08 à 16:01

j'aimerais avoir une discussion avec sophie scholl pour un tournage de film
De janine, posté le 22.07.08 à 21:40

bonjour, suis sorti compl?tement s?duite par ces jeunes en plein nazisme, qui ont laiss? un message de courage, consciencieux de la v?rit? jusqu'au boutisme. sophie scholl, hans et les autres nous apporte encore un sens des valeurs non n?gligeable m?me en 2008. le proc?s-verbal de sophie est r?v?lateur de la force de caract?re tranquille de cette h?roine, de m?me que sa mort absolument ?l?vatrice pour nous.
De Somi, posté le 13.04.09 à 23:13

Oui ce film est une r?v?lation pour certains , une partie du devoir de m?moire pour d'autres . Je suis d'accord avec Alou , il faut profiter de la vie et l'assumer pleinement . C'est ce qu'a fait Sophie au p?ril de sa vie .



belle le?on d'humanit
De Legall, posté le 18.09.09 à 20:10

Le r?ve de Sophie la nuit avant sa mort (voir "la rose blanche" d'Inge Scholl) est r?v?lateur de l'?tat d'abandon de soi dans lequel elle se trouvait. Etat de solitude face ? la conscience allemande comme Marie l'a ?t? 2000 ans plut?t face ? la conscience d'Isra?l. En y regardant de plus pr?s le parall?le entre ces deux filles est ?tonnant sur bien plus des points. Il y a chez Hans et Sophie Scholl un ?tat d'?veil de la conscience qui explique pourquoi ils ont ?t? si seuls au milieu d'une nation pour qui le sens du devoir est sacr?, jusqu'? l'ob?issance aveugle.
De libertad, posté le 07.10.10 à 23:10

Ce film retrace bien la "folie meutriere" qui animait ses soi-disants "serviteurs" d'un homme qu'ils nommaient le "Fuhrer", l'Empereur, celui qui allait, soi-disant,leur donner un "Monde Meilleur", en ?liminant cruellement tous leurs opposants. A mon avis, certes le film a ?t? bien fait -- il est r?aliste ! - mais il ne fallait pas le diffuser ? une heure o? m?me un enfant - par hasard - peut voir la fin ?? Et n'oublions pas, - faut pas que cela se reproduise !!! Nous sommes l?, vivants, gr?ce ? ceux qui ont eu le courage de dire "NON", de s'opposer ? une folie d'un Homme ! Ne les oublions pas !!! Mais ?voluons !!!
De Heee, posté le 31.12.11 à 16:03

FILM POIGNANT, EXTRAORDINAIRE

Chapeau au r?alisateur et ? Julia Jentsch, l'actrice jouant magnifiquement le r?le de Sophie Scholl. C'est une actrice et un film qui m?ritent un oscar !!!!!!
De Redhouse, posté le 11.05.12 à 00:38

Hans et Sophie Scholl ?prouvaient une proximit? de fr?re-?-soeur quasi-amoureuse, sur fond d'exigence-jans?niste, qui ressemble beaucoup au lien-intime qui avait uni au dix septi?me si?cle le philosophe Pascal et sa soeur Jacqueline

new site