blog :::

Paula : le site pédagogique

Paula

Il aura fallu attendre 2016, avec une biographie écrite par Marie Darieussecq et une exposition au Musée d’art moderne de Paris, pour que le public français découvre enfin l'artiste peintre Paula Modersohn-Becker (1876-1907), célèbre outre-Rhin. Le film de Christian Schwochow (De l'autre côté du mur) devrait permettre de rattraper ce retard : le spectateur y découvrira en parallèle la vie romanesque de Paula Modersohn-Becker, son refus des conventions de l’époque, sa très forte volonté d’émancipation, et son travail, l’attachement qu’elle portait à représenter ce qu’elle ressentait plutôt que ce qu’elle voyait, la nouveauté de ses techniques picturales et son obsession pour la simplicité.

Parce qu’il fait le portrait d’une femme libre, Paula s’inscrit dans la continuité de la filmographie de Christian Schwochow. Ses deux précédents long-métrages, De l’autre côté du mur et L’Invisible, dépeignaient eux aussi des personnages féminins forts : une Allemande de l’Est réfugiée à l’Ouest, une actrice aux prises avec son premier grand rôle. Dans Paula, l’héroïne se fait peu à peu une place dans une société régie par les codes du patriarcat, bataillant pour pouvoir peindre et échapper à un destin tout tracé de femme au foyer. En cela, elle est une incarnation révélatrice de la condition artistique féminine, au même titre que Camille Claudel en France (que l’on croise d’ailleurs dans le  film), à laquelle elle fut souvent comparée, pour la force de caractère, le génie artistique, et le destin tragique.

Par son récit haut en couleurs de la vie de Paula Modersohn-Becker, et par son choix de l’actrice suisse Carla Juri, qui apporte à ce  film historique une grande modernité, le réalisateur a voulu affirmer un message de liberté face aux déterminismes de genre. C’est en cela que le film pourra être étudié en classe d’Allemand au Lycée, dans le cadre de l'objet d’étude « Lieux et formes de pouvoir ». Le film peut en effet constituer un point de départ pertinent pour se questionner sur la domination exercée par les hommes sur les femmes, et pour inciter les élèves,  filles et garçons, à remettre en cause les codes genrés dont ils sont imprégnés depuis l’enfance. Le  film permettra également d’illustrer une réflexion sur les courants artistiques d’avant-garde du début du 20e siècle, notamment l’expressionisme, et d’introduire les artistes qui ont porté ces révolutions artistiques, en lien avec l’Histoire des arts.

Zérodeconduite propose un dossier pédagogigue avec des activités pour étudier le film en classe d'allemand, complétées par un entretien avec l'historienne de l'art Maria Stavrinaki.

Paula de Christian Schwochow, au cinéma le 1er mars

Le site pédagogique du film

Derniers articles publiés

Tous les films

Tous les réalisateurs

Tous les dossiers

Liens

Partenaire

Education à l'image

Infos pratiques

Ressources

Institutions

new site