blog :::

: (1189 articles)

A Londres sur les pas de tes stars pr?f?r?es

planlondon.jpgEnvie de vacances cin?philes au pays de David Lean, besoin de pr?parer un futur voyage scolaire dans la capitale britannique ? Le site Filmlondon vous propose sa s?rie de movie maps pour explorer Londres sous l'angle de ce que le cin?ma en a montr?.
"You love the film, so now why not visit some of the London locations in the movie? Download movie maps of recent hit London films and follow the tours to some exciting (and often hidden) locations around the city. We?ve highlighted the key London hotspots featured in the movies giving you the opportunity to start exploring the city in the footsteps of your favourite film star!"
Temp?rons toutefois l'enthousiasme des fans de Stephen Frears, des amateurs de Ken Loach ou des amoureux des com?dies Ealing : de Bridget Jones ? Love Actually, c'est le grand public que vise l'initiative, celui susceptible d'aller derechef profiter de ses 10% de r?ducation chez Rigby&Peller (Bridget Jones) ou de son cocktail "Closer" ("two for the price of one !") au Portrait Restaurant?
D?cid?ment, ils savent y faire ces Anglais?

Posté dans Evènements par Zéro de conduite le 21.07.05 à 18:02 - 2 commentaires

Les Tice ? la Cit? des Sciences

titre.gifLe 25 mai ? la Cit? des Sciences et de l'Industrie ? Paris se tiendra Intertice, Carrefour des usages p?dagogiques en Ile de France. Coorganis? par les acad?mies de Paris, Cr?teil et Versailles, l'?v?nement entend favoriser, ? travers tables rondes, conf?rences et espaces th?matiques, un ?change de pratiques et une pr?sentation de ressources p?dagogiques dans le domaine des Technologies de l'Information et de la Communication.
A signaler la pr?sentation ? 12 h 30 (au Studio) des deux enqu?tes multim?dia Le Myst?re de la Chambre Jaune et Le Parfum de la dame en noir, cr?es en liaison avec les deux films de Bruno Podalyd?s. Le premier avait donn? lieu ? une importante op?ration en direction des enseignants, et ce devrait ?tre ?galement le cas du second, qui sortira le 14 septembre 2005.

Posté dans Evènements par Zéro de conduite le 24.05.05 à 19:02 - Réagir

Pourquoi Cannes est ? Cannes ?

plancannes.jpg Alors que l?effervescence retombe et que les journalistes, apr?s avoir critiqu? les films, sont occup?s ? critiquer le palmar?s, le site des Caf?s G?ographiques propose une approche originale d?un Festival per?u comme un ?concentr? de g?ographie? (article).
Il revient tout d?abord sur les d?terminants historiques, politiques et g?ographiques qui ont pr?sid? ? la cr?ation et ? l?implantation du Festival : en 1939, il s?agit de faire pi?ce au seul festival de cin?ma existant, la Mostra de Venise, phagocyt? par le r?gime fasciste (Les Dieux du Stade de Leni Riefenstahl vient d??tre prim?).
? Comment concurrencer la Mostra, lui prendre sa place ? Le soleil et la mer sont les ?l?ments attractifs n?cessaires ? la r?ussite de cette entreprise ? Faudrait-il un d?terminant climatique ? N'y aurait-il de bons festivals qu'au bord de la mer ? Et peut-on concurrencer Venise en choisissant une ville au Nord de l'Europe ? Un temps, on h?site : ce sera le plus loin possible du p?le v?nitien, soit au plus pr?s. Biarritz ou Cannes ? Deux villes de vill?giature sans pass? historique marquant mais qui ont des palais et un beau th??tre maritime. Cannes finit par l'emporter, pour l'h?tellerie, les infrastructures, le pied de nez g?ographique ? l'Italie qui regarde vers l'Est de la plaine du P?. Cannes sera l'anti-Venise. ?
On apprendra ensuite, de mani?re certes plus anecdotique, combien de marches compte le Palais du Festival et de quand date ce magnifique tapis rouge?
C?est l?occasion de signaler la rubrique cin?ma de ce site, dont la note d'intention constitue une belle invitation au voyage : "L'actualit? cin?matographique regorge ainsi d'une topographie ? la fois r?elle (Ta?wan, Paris, New York?) et virtuelle (le plan s?quence qui ouvre Mill?nium Mambo, l'?quip?e a?rienne de Howard Hughes?). En une image, l'Asie, l'Europe ou l'Am?rique d?versent vers nous leurs espaces. C'est ? leur rencontre que l'on veut vous convier, ? un petit morceau de g?o en quelques plans?"
Le dernier film comment? par Nicolas Bauche est Shizo de Guka Omarova, qui d?ailleurs fait l?objet, sur le site officiel du film, d?une tr?s jolie pr?sentation? par carte.

Posté dans Evènements par Zéro de conduite le 24.05.05 à 00:10 - 1 commentaire

Les sites Cadrage

USA1.jpgEt de dix ! Dix sites p?dagogiques sur le cin?ma mis en ligne par la revue Cadrage. Ecrits par des universitaires et destin?s au monde ?ducatif (le sup?rieur plut?t que le secondaire), ces sites rassemblent dans une pr?sentation claire des informations de base (biographie, filmographie, bibliographie et sitographie?) agr?ment?es d?articles et d??tudes cin?philiques ? l?int?r?t parfois in?gal.
Apr?s avoir ?voqu? le site sur Rainer Werner Fassbinder, signalons donc ceux consacr?s aux "ma?tres" Chaplin, Fellini, Pialat, Polanski, et Artavazd Pelechian, et, plus original (mais aussi plus casse-gueule) quatre sites th?matiques : Mythe & Cin?ma (principalement sur le mythe de l?Atlantide), Politique et cin?ma, Saga Matrix (le plus abscons) et enfin un panorama du Cin?ma Qu?b?cois, avant d'y revenir dans le d?tail par la suite.

Posté dans Sur le web par Zéro de conduite le 19.05.05 à 10:40 - 1 commentaire

Profs : au miroir du cin?ma

profsaucinema.jpgGros succ?s pour la discussion lanc?e par Emmanuel Davidenkoff, le journaliste "?ducation" de Lib?ration sur son blog Carnet de correspondance, qui demandait il y a un mois ? ses lecteurs : "quels films tournant autour de l?univers de l??cole vous ont-ils marqu?, en bien ou en mal, et pourquoi ?"
Le d?bat s?engage presto, notamment sur Les risques du m?tier d?Andr? Cayatte (1967), o? un prof jou? par Jacques Brel ?tait accus? de p?dophilie. Il se cristallise sur la repr?sentation sociale que le cin?ma renvoie des (et aux) enseignants d'hier et d'aujourd'hui.
Sinon, le grand gagnant ? l?applaudim?tre est? Fran?ois Truffaut (pour les 400 coups, l?Enfant sauvage) tandis qu?Etre et avoir et Le cercle des po?tes disparus provoquent l?agacement ("J'ai pour ma part en horreur les films o? on vous impose l'image id?alis?e d'un enseignant charismatique et parfait.").
Noce Blanche de Jean-Claude Brisseau se fait tailler un beau costard par Odile : "Il montre un professeur qui n'a qu'une seule classe, donc au mieux 1 h de cours par jour. Il passe son temps ? leur donner des interros qu'on ne le voit jamais corriger, et ? les regarder ?crire en se promenant parmi les pupitres avec un petit air sup?rieur. Il occupe les loisirs que lui laisse son "travail" pour batifoler avec la plus jolie de ses ?l?ves..."
La m?me Odile fait toutefois remarquer, avec justesse, que "Les artistes-peintres (ceux que je connais) d?testent les films sur les peintres, y compris Van Gogh. Les m?decins sont horripil?s par les s?ries t?l?vis?es sur les docteurs.", etc, et Tesman qu?il est "peu de films qui savent retranscrire le quotidien enseignant. Tr?s difficile de reproduire le r?el d?une classe? ".
Mais la discussion finit par d?river hors des salles obscures, sur le th?me ? voici le sc?nario que Fillon nous pr?pare ?. O? la (dure) r?alit? ?ducative rattrape la fiction?

Posté dans Débats par comtessa le 11.05.05 à 10:30 - Réagir

new site