Parce que j'étais peintre

Ce film mène une enquête inédite parmi les oeuvres réalisées clandestinement dans les camps nazis.  Il dialogue avec les rares artistes déportés encore vivants et avec les conservateurs de ces oeuvres : des émotions qu'elles suscitent, de leur marginalisation, leurs signatures ou leur anonymat, de leur style, ainsi que de la représentation de l'horreur et de l'extermination.  Surtout peut-être, il contemple longuement les dessins, croquis, lavis, peintures, conservés dans les fonds en France, en Allemagne, en Israël, en Pologne, en Tchéquie, en Belgique, en Suisse...  Dans ce voyage parmi ces fragments d'images clandestines et les ruines des anciens camps, il propose une quête sensible entre visages, corps et paysages, pour questionner la notion d'oeuvre et interroger frontalement l'idée de beauté.  L'enjeu en est dérangeant, mais peut-être ainsi pourrons-nous mieux nous figurer ce que furent ces camps, appréhender les possibles de l'art et éprouver ce qu'est l'honneur d'un artiste - aussi infime et fragile que soit le geste de dessiner.

de Christophe Cognet 104 minutes
Année de sortie du film
2014

Langue(s) :
Sous-titres : Français Anglais

Droit de consultation et de prêt

52,50 €


Produit momentanément en rupture de stock.

Ressources pédagogiques

Parce que j'étais peintre
Dossier pédagogique et fiches d'activité
Réfléchir sur les œuvres d’art réalisées dans les camps nazis Dans le documentaire Parce que j’étais peintre, l’art rescapé des camps nazis Christophe Cognet filme les œuvres d’art réalisées dans les camps de concentration et d’extermination.  Il nous emmène sur les lieux où elles ont été créées, et part à la rencontre des quelques artistes surviva

Comment commander ?

Ajoutez les DVD à votre panier

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour confirmer votre commande.

Confirmez votre commande

Vérifiez vos adresses de livraison et de facturation et téléchargez une preuve d'engagement (bon de commande interne, ...)

Payez à la réception

Vous suivez votre commande en ligne et ne payez (par mandat administratif, virement ou chèque) qu'à réception.

Ça peut aussi vous intéresser

George Dandin - M.e.s. Catherine Hiegel

Pachamama

J'accuse

Marion, 13 ans pour toujours