Mademoiselle de Joncquières

4,5/5 4 notes
109 minutes 2018

Madame de La Pommeraye, jeune veuve retirée du monde, cède à la cour du marquis des Arcis, libertin notoire. Après quelques années d’un bonheur sans faille, elle découvre que le marquis s’est lassé de leur union. Follement amoureuse et terriblement blessée, elle décide de se venger de lui avec la complicité de Mademoiselle de Joncquières et de sa mère...

Ressources pédagogiques

"La Merteuil de Frears a sûrement inspiré Emmanuel Mouret pour sa Pommeraye"

Dans Mademoiselle de Joncquières, Emmanuel Mouret adapte brillamment un récit tiré de Jacques le Fataliste et son maître de Diderot. Nous avons montré le film à Odile Richard-Pauchet*, maître de conférences en littérature du XVIIIe siècle. Elle nous explique en quoi le film d’Emmanuel Mouret est selon elle particulièrement fidèle à l’œuvre et à l’esprit de Denis Diderot.

Étudier l'adaptation d'un récit de Diderot

Dossier pédagogique

Le dossier pédagogique consacré au film Mademoiselle de Jonquières, rassemble une analyse thématique du film (l’art de plaire, la vie comme espace de jeu, la vengeance, le pardon) et un entretien avec l’universitaire Odile Richard-Pauchet.

Bande annonce et extraits

Voir le film (VOD, DVD, séances)

Voir le film en DVD

DVD vendu avec ses droits de diffusion et de prêt

54,90 €

Acheter le DVD

Organiser une séance dans un cinéma

Avis sur le film

Note moyenne

4,5/5 4 notes

Ce film vous paraît-il adapté à une utilisation en classe ? Le conseillez-vous à vos élèves, ou à vos collègues ? Avez-vous déjà travaillé dessus ?

  • 5/5

    Micheline G. - Lycée Ampère

    Une découverte ! Le film est un peu lent à se mettre en place, mais ensuite c'est un feu d'artifice. Beaucoup de choses à utiliser dans le cadre de (l'actuel) programme de français. Bravo à Zérodeconduite pour les fiches pédagogiques, très intéressantes.

  • 5/5

    Olivia L. - Lycée Arago

    Génial Edouard Baer ! Le film met un peu de temps à se mettre en place (les élèves risquent de s'ennuyer au début) mais à partir du moment où la machination se met en place, le spectacle est vraiment jubilatoire (anthologie scène de repas). Et particulièrement intéressant pour le discours féministe, qui parvient à redonner à l'œuvre son actualité.

  • 5/5

    Mattia R. - Collège Edouard Pailleron

    Un régal ! Mouret a réussi à porter à l'écran ce remarquable récit de Diderot, et surtout à l'incarner avec ces deux acteurs formidables que sont Cécile de France et Edouard Baer (qui est franchement génial dans cet emploi et avec la langue du 18e !).