Un monde

4/5 11 notes
de Laura Wandel 73 minutes 2022

Nora entre en primaire lorsqu’elle est confrontée au harcèlement dont son grand frère Abel est victime. Tiraillée entre son père qui l’incite à réagir, son besoin de s’intégrer et son frère qui lui demande de garder le silence, Nora se trouve prise dans un terrible conflit de loyauté. Une plongée immersive, à hauteur d’enfant, dans le monde de l’école.

Ressources pédagogiques

"Dans une situation de harcèlement, toute la fratrie est impactée"

Depuis des années, la psychologue-thérapeute-analyste Catherine Verdier, reçoit dans son cabinet des enfants victimes de harcèlement scolaire, et s’efforce de former les adultes encadrants. Elle a visionné le film "Un Monde" et nous éclaire sur les dynamiques à l’œuvre dans les situations de harcèlement, ainsi que sur les manières de les traiter.

Sensibiliser au harcèlement scolaire

Dossier pédagogique

Notre dossier pédagogique propose des repères sur le harcèlement scolaire, une analyse filmique, un entretien avec la réalisatrice, et des fiches pédagogiques pour travailler sur le film en classe, avant et après la projection.

Bande annonce et extraits

Voir le film (VOD, DVD, séances)

Voir le film en DVD

Un Monde

DVD vendu avec ses droits de diffusion et de prêt

59,90 €

Acheter le DVD

Organiser une séance dans un cinéma

Avis sur le film

Note moyenne

4/5 11 notes

Ce film vous paraît-il adapté à une utilisation en classe ? Le conseillez-vous à vos élèves, ou à vos collègues ? Avez-vous déjà travaillé dessus ?

  • 5/5

    Irène B. - Collège Georges Méliès

    Je reste époustouflé par la performance de la très jeune actrice et par la maitrise de la réalisatrice. Ce film apporte un regard nouveau et très dérangeant sur le sujet du harcèlement. Les émotions filtrent et l'angoisse plane à chaque instant. On reste pris dans les mailles du filet tendu et on ne se relâche, un peu, qu'au générique. A voir et à revoir pour analyser les mécaniques du harcèlement.

  • 4/5

    Ulysse V. - Section d'enseignement professionnel du lycée polyvalent d'Alembert

    Prenant et poignant. A chaud je dirais que le film peut être l’occasion de réfléchir entre adultes éducateurs (enseignants ou pas) et d’envisager comment apporter des solutions avec l’aide de spécialistes … C’est difficile en tant qu’enseignant de se dire qu’on ne voit pas forcément et quand on voit de se sentir en grande partie impuissant.

  • 5/5

    Olivier G. - E.P.PR SAINT-SAUVEUR 14 rue des Petits Carreaux

    J’ai trouvé le film extrêmement bien fait, très touchant. La façon dont il était filmé a hauteur d’enfant est un très bon choix. Je le verrais bien pour un public collège / lycée. Peut-être pour un public de primaire CM1 / CM2 mais pas sûr car j’ai eu les larmes aux yeux dès le début du film. Je ne sais pas trop parce que je me dis que c’est aussi au primaire que le harcèlement est le plus fort parfois avec le collège et qu’il faut en parler absolument le plus tôt possible.

  • 5/5

    Relintin H. - Lycée Blaise Pascal

    J’ai trouvé le film très bien tourné. Il est intéressant qu’il montre que le harcèlement se manifeste aussi chez les plus jeunes. Son intérêt pédagogique est indéniable auprès des scolaires du primaire au lycée. La nécessité de pouvoir se confier à quelqu’un et la rupture sociale entraînée par le harcèlement sont bien mises en avant. Même si l’on se sent tout « petit », on peut changer des choses. J’espère que ce film sera visionné par de nombreuses classes afin d’amorcer des débats au sein des élèves et de débloquer certaines situations réelles.

  • 2/5

    Evelyne F. - Collège Saint-Genès La Salle (site de Talence)

    L'absence d'adulte dans ce milieu scolaire est choquante et ne reflète heureusement pas la réalité. On ne met pas un élève dans couloir et surtout avec une porte fermée... Quel enseignant est capable de cela ? Je trouve qu'il y a des longueurs dans le film mais surtout que la dernière scène est terrifiante surtout pour un jeune public. C'est pourquoi je n'exploiterai pas ce film.

  • 5/5

    Isabelle M. - Lycée Victor Hugo