Image du film La Vie est belle

Réfléchir et débattre sur les pouvoirs du rire

Fiche d'activités

La Vie est belle

À partir du questionnement inscrit dans les programmes « Agir dans la cité, individu et pouvoir », cette fiche d’activités propose d’étudier comment le comique peut constituer une arme de dénonciation politique. Derrière la drôlerie des situations, c’est en effet le fascisme et l’antisémitisme qui sont ridiculisés, la parodie fonctionnant comme un miroir grossissant de l’absurdité des lois raciales. Roberto Benigni s’inscrit ici en digne héritier de la commedia dell’arte, mais aussi du Dictateur de Chaplin. 
Dans un deuxième temps, on pourra aborder avec les élèves la controverse qui a accueilli le film à sa sortie : une partie de la critique a en effet reproché à Roberto Benigni de faire œuvre comique à partir d’un sujet aussi grave que celui de la Shoah, allant jusqu’à l’accuser de faire le jeu des négationnistes. En partant des critiques formulées contre le film, et des réponses du réalisateur, un débat pourra être mené en classe sous la forme du questionnement « peut-on rire de tout ? ». Guidés par l’enseignant, les élèves seront invités à débattre sur cette question, ô combien encore d’actualité. Ce débat pourra servir de préparation au sujet de réflexion du DNB puisqu’un vrai travail d’argumentation, riche en exemples, pourra être mené ici.
Par
Aurélie Bouille
  

Suivez-nous