Articles

Nous, princesses de Clèves : les bannis de la culture

Florence Salé,

"L'autre jour, je m'amusais, on s'amuse comme on peut, à regarder le programme du concours d'attaché d'administration. Un sadique ou un imbécile, choisissez, avait mis dans le programme d'interroger les concurrents sur La Princesse de Clèves. Je ne sais pas si cela vous est souvent arrivé de demander à la guichetière ce qu'elle pensait de La Princesse de Clèves… Imaginez un peu le spectacle !" Le projet à l'origine de Nous, princesses de Clèves, (suivre un projet pédagogique autour de l’œuvre de madame de La Fayette mené dans un lycée classé ZEP de Marseille), est en fait antérieur à la —désormais célèbre— sortie de Nicolas Sarkozy en 2006. A la fois pré- et post-politique, ce film se veut d’abord un film de cité, au sens de la polis antique.

Suivez-nous