Articles

Transplantation narrative, du roman au film

Plus qu'aucun autre de ses romans, Réparer les vivants de Maylis de Kerangal a touché une corde sensible, matérialisée par un solide succès de librairie et une ribambelle de prix. C'est sans doute que le roman aborde un sujet douloureux (la mort, le deuil), tout en le présentant sous un angle à la fois rassurant (la haute technicité médicale) et positif (la transmission de la vie). Mais c’est aussi que la romancière a su trouver un dispositif narratif efficace et une voix toute particulière pour le mettre en mots.

Suivez-nous