Articles

Les Grands esprits : une vision positive (et naïve) de l'école

On pouvait craindre le pire de cette énième variation sur une trame déjà largement usée par le cinéma. Mais pour son premier long-métrage, Olivier Ayache-Vidal réussit à éviter un certain nombre de clichés.

Suivez-nous