Articles

"Les obstacles économiques qui empêchaient beaucoup de films militants de se faire dans les années 1970 sont quasiment levés."

Pour son documentaire Nos défaites, le cinéaste Jean-Gabriel Périot a travaillé avec une classe de 1ère option cinéma d'un lycée de la banlieue parisienne. Ensemble, le réalisateur et les élèves ont entrepris de rejouer et de filmer des scènes de films du cinéma « post 68 ». L'historien David Faroult, spécialiste du cinéma post-68 et notamment de l'œuvre de Jean-Luc Godard, revient sur la portée du cinéma militant de ces années-là, et sur la possibilité d'un cinéma politique, hier et aujourd'hui.

Suivez-nous