Enfance clandestine

Argentine 1979. Juan, 12 ans, et sa famille reviennent à Buenos Aires sous une fausse identité après des années d’exil. Les parents de Juan et son oncle Beto sont membres de l’organisation Montoneros, en lutte contre la junte militaire au pouvoir qui les traque sans relâche. Pour tous ses amis à l’école et pour Maria dont il est amoureux, Juan se prénomme Ernesto. Il ne doit pas l’oublier, le moindre écart peut être fatal à toute sa famille.  C’est une histoire de militantisme, de clandestinité et d’amour. L’histoire d’une enfance clandestine.

Un film de Benjamin Avila, sorti le 08 mai 2013
Drame, Drame politique - 110 min

Activités

Vivre la lutte contre la dictature argentine du point de vue d'un enfant

Notre dossier permettra d’aborder, à travers le film, la question de la dictature argentine (et plus largement des régimes autoritaires d’Amérique latine), celle des mouvements de guerilla qui luttent pour une transformation révolutionnaire du monde, mais aussi d’amorcer une réflexion sur l’engagement et ses limites.

Articles

"Il y a un crescendo dans l'histoire de la violence politique en Argentine qui culmine pendant la dictature"

Magali Bourrel,

Dans Enfance clandestine, Benjamin Avila raconte de l'intérieur et d'un point de vue d'enfant l'histoire des "montoneros", ce mouvement gauchiste qui lutta contre la dictature argentine.  L'historienne Diana Quattrocchi-Woisson nous éclaire sur ce contexte historique, simplement effleuré dans le film, mais très peu connu des non-argentins.

Grandir au temps des généraux

Vital Philippot,

L’histoire récente de son pays, l’argentin Benjamin Avila l’a vécue au plus profond de sa chair : à peine entré dans l’adolescence il perdrait sa m

Voir le film

Organiser une projection en salle

Le film n'est en programmation dans aucune salle.

Avis sur le film

Suivez-nous