Image du film Les nouveaux sauvages
Au fur et à mesure des six histoires qui composent ces Nouveaux Sauvages, le spectateur navigue de la satire sociale façon Risi (Les Monstres en 1963 et Les nouveaux monstres en 1977) au jeu de massacre jouissif à la Tarantino. Un exercice de style qui dresse le portrait corrosif d’une société argentine rongée par la violence et l’hypocrisie sociale. Ces Nouveaux sauvages pourront donc être étudiés avec grand profit en cours d’Espagnol, comme le prouvent les trois activités pédagogiques proposées dans notre dossier.
 
Par
Susana Arbizu
  
Vital Philippot
  

Suivez-nous